Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Eventuelle création d'un axe ferroviaire Russie-Arménie-Iran (ministre des Transports)

    Economie
    URL courte
    0 12 0 0

    La Russie est intéressée à voir une voie ferrée relier l'Arménie et l'Iran, a déclaré le président de la Commission russo-arménienne pour la coopération économique et ministre russe des Transports Igor Levitine, dans un entretien avec des journalistes lundi à Erevan.

    EREVAN, 21 janvier - RIA Novosti. La Russie est intéressée à voir une voie ferrée relier l'Arménie et l'Iran, a déclaré le président de la Commission russo-arménienne pour la coopération économique et ministre russe des Transports Igor Levitine, dans un entretien avec des journalistes lundi à Erevan.

    "L'axe iranien est très important pour la Russie étant donné le fait que nous commençons à manquer de capacités de transport sur la Caspienne afin d'assurer nos échanges avec l'Iran et les pays du Golfe", a annoncé le ministre russe cité par l'agence News Armenia.

    Pourtant, selon le ministre russe, la question du chantier de voie ferrée Arménie-Iran doit être examinée parallèlement au projet de rétablissement de la liaison ferroviaire avec l'Abkhazie (république autoproclamée sur le littoral de la mer Noire, qui refuse de reconnaître la souveraineté de la Géorgie sur son territoire. La communication ferroviaire Russie-Arménie avait été interrompue après le conflit armé abkhazo-géorgien, entre 1991 et 1993).

    "Il est encore plus important pour nous de rétablir la liaison ferroviaire entre la Russie et la Géorgie via le territoire abkhaz", a expliqué le ministre russe.

    Plus tôt, à Erevan, le PDG du groupe Chemins de fer de Russie (RZD), Vladimir Iakounine, avait annoncé que RZD était prêt à participer à la connexion des réseaux ferroviaires d'Arménie et d'Iran. D'autre part, Andranik Manoukian, ministre arménien des Transports, a rappelé l'existence, entre l'Arménie et l'Iran, d'un mémorandum sur l'étude des possibilités de pose d'une voie ferrée connectée aux réseaux des deux pays.

    Lire aussi:

    Moscou octroie à Erevan un crédit-export pour l’achat de matériel de guerre russe
    L’Arménie refuse de participer aux exercices de l’Otan en Géorgie
    L’Iran et l’Afghanistan créent un nouveau corridor de transport en Asie Centrale
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik