Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Chute des bourses mondiales: les vicissitudes du rouble se poursuivront (Kommersant)

    Economie
    URL courte
    0 3 0 0
    MOSCOU, 22 janvier - RIA Novosti. Les oscillations du cours du rouble, qui a connu récemment une baisse de 0,2%, devraient se poursuivre en raison de la chute des bourses mondiales.

    Si les analystes jugent prématuré d'évoquer une inversion de la tendance des cours, ils constatent cependant que l'instabilité des marchés mondiaux s'est immédiatement répercutée sur la monnaie russe: si l'instabilité boursière se prolongeait, le cours du rouble pourrait lui aussi connaître une tendance similaire, écrit mardi le quotidien russe Kommersant.

    Le rouble, dont le cours est établi par la Banque centrale de Russie, a perdu 6 kopecks, soit 0,2% dans la corbeille bimonétaire.

    L'oscillation du rouble par rapport au dollar a été la plus notable, le dollar gagnant 14 kopecks pour atteindre 24,64 roubles, l'euro perdant quant à lui 4 kopecks, pour tomber à 35,83 roubles. Suite à l'annonce des cours pour mardi la baisse du rouble s'est accentuée, tombant à 24,8 roubles pour un dollar.

    La corbeille bimonétaire, au sein de laquelle le rapport dollar/euro est actuellement de 0,55 dollar pour 0,45 euro, est utilisée par la banque de Russie comme point de repère, rappelle Kommersant. Lundi, la corbeille atteignait 29,68 roubles. En période normale, les oscillations excèdent rarement 1-2 kopecks, ce qui permet de maintenir la confiance du marché dans les capacités de contrôle de la Banque centrale russe à l'égard de la dynamique du rouble.

    Rory MacFarquhar, spécialiste chez Goldman Sachs, conseille de ne pas tirer de conclusions hâtives, et qualifie cette baisse de "technique".

    En effet, des oscillations du rouble d'une durée de plusieurs jours ont déjà eu lieu auparavant. La direction de la Banque centrale n'a pas commenté la dynamique du cours du rouble, arguant que dans le cadre de la transition vers les cibles de l'inflation (d'une durée d'un à trois ans), les oscillations du rouble pourraient être encore plus importantes.

    Cette dynamique s'explique cependant principalement par la tendance du marché. "La baisse de l'euro, qui dans une certaine mesure retombe au niveau du dollar, est en cause", souligne M. MacFarquhar.

    Iaroslav Lissovolik de la Deutsche Bank voit lui aussi dans le marché mondial la cause de la situation russe. "C'était pareil en août. Dès que les retraits de capitaux de Russie s'amorcent, le rouble fléchit".

    Selon lui, le même scénario est à l'oeuvre actuellement: la panique qui règne sur les marchés mondiaux provoque une fermeture des positions dans les économies émergentes.

    Aucun économiste n'évoque cependant de transition vers un affaiblissement durable du rouble.

    Cette dynamique devrait apparaître tôt ou tard, comme en témoignent le ministère du Développement économique et du Commerce, ainsi que la dynamique des Non Deliverable Forward (NDF), poursuit Kommersant, qui estime qu'une lente dévaluation du rouble devrait démarrer quand le bilan commercial s'équilibrerait, ce qui vu les prix du pétrole pour 2008-2009 n'est pas imminent.

    "On ne peut pour l'instant tirer qu'une conclusion: l'instabilité des bourses mondiales provoque et provoquera à l'avenir des oscillations inhabituelles du cours du rouble", conclut le quotidien.

    Lire aussi:

    Ce casse-tête de Léon Tolstoï rend fous les internautes, et vous?
    Le ministre russe de l’Économie vante la croissance du PIB de son pays devant le Medef
    Combien seriez-vous prêts à débourser pour habiter tout près du Kremlin?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik