Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Bourse: le RTS dévisse sous les 1.900 points

    Economie
    URL courte
    0 1 0 0
    MOSCOU, 22 janvier - RIA Novosti. Face à la chute spectaculaire des bourses mondiales, l'indice boursier russe RTS a plongé mardi en dessous de la barre des 1.900 points, affichant sa plus forte baisse depuis le 12 septembre dernier.

    A 11h00 locales (8h00 GMT), le RTS avait perdu 5,34%, à 1882,96 points, par rapport à la clôture de lundi, alors que l'indice Micex avait reculé de 5,50%, à 1.562,95 points.

    La majorité des experts ne cachent pas leur pessimisme quant aux perspectives à court terme du marché boursier russe.

    Selon Denis Novikov, analyste à la compagnie d'investissement Alor+, les ventes domineront pendant toute la journée en raison de la panique ambiante, à moins que les bourses américaines et européennes ne reprennent leur croissance.

    "Il se peut que le marché des valeurs russe recule encore de 4 à 6%", ajoute l'analyste de l'Investsberbank, Gleb Iatsenko.

    Pour Alexeï Boutenko, de la compagnie d'investissement Finam, seule une baisse de 0,75 point du taux d'intérêt de la Réserve fédérale américaine pourrait remédier à la situation.

    Selon le directeur du département analytique de la société financière Otkrytie, Khalil Chekhmametiev, il n'y pas lieu d'être optimiste sur le marché boursier russe pour les jours à venir, si ce n'est au sujet des valeurs des compagnies russes orientées sur le marché intérieur.

    En revanche, l'analyste de la Bank of Moscow, Vladimir Vedeneïev, note que la conjoncture négative pourrait pousser les investisseurs étrangers à acheter des valeurs russes à relativement bon marché.

    La chute des bourses mondiales a débuté vendredi dernier après une allocution de George W. Bush qui s'est déclaré inquiet quant à l'état de l'économie américaine.

    Lire aussi:

    Le spectre de Trump continue de hanter les bourses européennes
    États-Unis: un krach boursier similaire à ceux de 1987 et 2007 est possible
    Même le risque de perdre des milliards n’arrête pas Soros de parier contre l’économie US
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik