Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Réacteur ITER: la Russie signera son premier contrat le 12 février

    Economie
    URL courte
    0 2 0 0
    MOSCOU, 23 janvier - RIA Novosti. La Russie signera le premier contrat sur la livraison de matériaux pour le réacteur international ITER (réacteur expérimental de fusion thermonucléaire) qui sera construit à Cadarache, en France, le 12 février prochain, a annoncé mercredi Alexandre Chikov, directeur général adjoint de l'Institut Bochvar en Russie.

    "L'Agence nationale russe ITER signera le premier contrat avec l'agence ITER France sur la livraison de 80 t de câbles supraconducteurs pour le projet ITER. Il s'agit de la première contribution russe au projet", a indiqué le directeur général adjoint de l'Institut des matériaux inorganiques Bochvar.

    Les câbles seront produits par l'usine mécanique du Tchepets, située à Glazov (Oudmourtie), qui fait partie du holding TVEL, principal producteur russe de combustible pour les centrales nucléaires.

    "Le premier lot de câbles supraconducteurs ne sera pas livré en France avant fin 2009", a indiqué le responsable avant d'ajouter que le calendrier de livraison serait précisé en juin 2008.

    En 2007, les parlements américain, chinois, européen, indien, japonais, russe et sud-coréen ont ratifié un accord intergouvernemental sur la création du réacteur ITER qui se fonde sur une installation conçue pour la première fois en 1955 par l'URSS, baptisée Tokamak. L'Institut Kourtchatov de Moscou a mis en place l'Agence nationale russe ITER chargée d'assurer le respect des obligations russes dans le cadre du projet. La France couvrira 50% des coûts de construction du réacteur à Cadarache, dans le sud du pays. Le réacteur devrait fonctionner dès 2015 pour être fermé en 2035, après l'achèvement des études qui doivent y être menées.

    Lire aussi:

    Réacteur thermonucléaire ITER: la Russie «à l'avant-garde du projet»
    ITER: les premiers éléments du cœur du réacteur livrés en France en 2018
    Le MEPhI crée un programme de simulation pour développer les réacteurs nucléaires du futur
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik