Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Crise financière mondiale: les projets des grandes sociétés russes menacés (expert)

    Economie
    URL courte
    0 0 0 0

    La crise financière mondiale peut compromettre les possibilités de développement des grandes sociétés russes-exportatrices de matières premières, estime le président de l'Union des industriels et chefs d'entreprise de Russie (RSPP) Alexandre Chokhine.

    MOSCOU, 24 janvier - RIA Novosti. La crise financière mondiale peut compromettre les possibilités de développement des grandes sociétés russes-exportatrices de matières premières, estime le président de l'Union des industriels et chefs d'entreprise de Russie (RSPP) Alexandre Chokhine.

    "Si autrefois on avait tendance à croire que la crise de liquidités dans l'économie mondiale pouvait se répercuter sur notre système bancaire et qu'il fallait donc soutenir les banques, maintenant, ce sont les grandes sociétés russes qui ne disposent pas des fonds nécessaires pour maintenir leurs exportations de matières premières au niveau habituel", a déclaré jeudi M. Chokhine lors d'une émission en directe de Russian News Service.

    Selon lui, ce facteur risque de faire baisser les revenus de ces sociétés provenant de l'exportation et de diminuer les opportunités de modernisation des branches spécialisées dans la transformation des matières premières. Le président de la RSPP n'exclue pas la possibilité de voir les sociétés réviser leurs projets de fusion et d'absorption.

    Globalement, l'économie russe n'est pas menacée par la crise: son fonds de stabilisation et ses réserves de change lui permettent de faire face aux aléas de la conjoncture économique, affirme M. Chokhine.

    "Personne ne s'attendait à une chute aussi considérable des marchés, même si le danger de récession économique aux Etats-Unis existait depuis longtemps", a-t-il souligné. D'après lui, les démarches entreprises par la Réserve fédérale des Etats-Unis pour réduire le taux de refinancement "loin de calmer le marché, ont au contraire persuadé les acteurs que la récession de l'économie américaine était une réalité".

    Lire aussi:

    Top-10 des pays qui attirent le plus d'investissements directs à l'étranger
    La Banque mondiale constate la sortie de l'économie russe de la récession
    Or allemand: pourquoi Berlin doit-il faire rapidement revenir ses réserves au pays
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik