Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Vente de 51% du capital du serbe NIS à Gazprom: signature du contrat vendredi (source au Kremlin)

    Economie
    URL courte
    0 3 0 0
    MOSCOU, 24 janvier - RIA Novosti. Le contrat de vente à la société Gazprom Neft (division pétrolière de Gazprom) de 51% du capital de la société pétrolière serbe NIS sera signé vendredi à l'issue des négociations du président Poutine avec les dirigeants de la Serbie, a annoncé à RIA Novosti une source interne au Kremlin.

    "Le 25 janvier à Moscou, en présence des présidents russe et serbe Vladimir Poutine et Boris Tadic, les gouvernements des deux pays signeront un accord de coopération dans la sphère pétrogazière et un protocole sur les termes de l'acquisition par Gazprom Neft du 51% du capital de la compagnie serbe NIS", a-t-elle expliqué.

    Le Kremlin estime que la vente du bloc de contrôle d'une importante société serbe "ouvre à cette entreprise une perspective de développement et garantit une stabilité à long terme des livraisons de ressources énergétiques sur le marché serbe".

    Selon la source, les échanges russo-serbes se sont élevés durant les neuf premiers mois de 2007 à 2,36 milliards de dollars (2,45 milliards pour l'ensemble de 2006) et devraient atteindre 3 milliards pour l'ensemble de 2007.

    "Les exportations russes vers la Serbie se sont élevées entre janvier et octobre 2007 à près de 2 milliards de dollars (hausse de 20,8%) et la Russie a importé de Serbie des marchandises pour 335 millions de dollars (augmentation de 35,2%), a annoncé la source. La structure des exportations russes s'est améliorée, elle aussi: la part des ressources énergétiques, de plus de 80% en 2006, a été ramenée à 75% en 2007, les exportations de marchandises russes autres que des matières premières se sont chiffrées à 500 millions de dollars, soit une hausse de 54%.

    En sept ans, les entreprises russes ont investi en Serbie près de 580 millions de dollars, y compris 65 millions de dollars en 2007. Lukoil a été le plus gros investisseur avec l'acquisition de la société pétrolière Beopetrol, a encore rappelé la source.

    Lire aussi:

    La Serbie sert-elle à contourner l’embargo? Un ministre à Moscou pour dissiper les doutes
    Les USA vont-ils «espionner» l’Europe depuis la Serbie?
    Un hélicoptère Mi-8 russe lutte contre des incendies de forêt en Serbie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik