Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Vers une nouvelle guerre du gaz: Naftogaz dément l'existence d'une dette envers Gazprom

    Economie
    URL courte
    0 0 0

    La compagnie nationale ukrainienne Naftogaz nie l'existence d'une dette envers Gazprom, indique vendredi le service de presse du holding ukrainien.

    KIEV, 8 février - RIA Novosti. La compagnie nationale ukrainienne Naftogaz nie l'existence d'une dette envers Gazprom, indique vendredi le service de presse du holding ukrainien.

    "Gazprom peut faire parvenir à la direction de la compagnie RosUkrEnergo ses prétentions concernant un éventuel "entreposage" de 1,5 milliard de mètres cubes de gaz en territoire ukrainien et la contraction d'une dette de 500 millions de dollars", stipule le communiqué de presse.

    Ce document fait suite aux déclarations du représentant officiel de Gazprom Sergueï Kouprianov qui a annoncé jeudi que l'entreprise russe pourrait interrompre ses livraisons à destination de l'Ukraine à partir du 11 février, en raison du caractère "non officiel" de la consommation de gaz ukrainienne et de l'augmentation de la dette.

    Le monopole des importations de gaz en Ukraine revient à l'entreprise suisse RosUkrEnergo, dont 50% des parts sont détenues par Gazprom et 45% par l'homme d'affaires Dmitri Firtach. Celle-ci revend le gaz russe à UkrGaz-Energo, monopole de l'exportation du gaz, détenu à parts égales par RosUkrEnergo et Naftogaz. UkrGaz-Energo vend la plupart du gaz à Naftogaz, chargée de le livrer à la population ukrainienne.

    La première ministre ukrainienne Ioulia Timochenko a, à de nombreuses reprises, dénoncé l'inefficacité du réseau de livraison ukrainien dominé par RosUkrEnergo, gangréné selon elle par la corruption, et tente de rétablir des livraisons directes de gaz russe.

    Depuis 2007, l'Ukraine consommait presque uniquement du gaz centre-asiatique, notamment turkmène, qui atteint 179,5 dollars les 1.000 mètres cubes à la frontière en 2008. Cependant, à la suite des grands froids sévissant dans cette région, l'Asie centrale a réduit ses livraisons, contraignant l'Ukraine à importer, par le biais de RosUkrEnergo, du gaz russe, dont le montant atteint 314,7 dollars les 1.000 m3.

    Selon Gazprom, près de 1,5 milliard de mètres cubes de gaz russe sont entreposés en Ukraine, portant la dette ukrainienne à près de 500 millions de dollars pour le gaz livré à partir du 1er janvier, et le montant total des arriérés ukrainiens à 1,5 milliard de dollars.

    Lire aussi:

    Gaz: la Slovaquie ferme le robinet vers l’Ukraine
    Nord Stream 2: le président ukrainien dénonce une vengeance de Moscou
    Gaz russe: quels avantages pour l’Europe?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik