Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Gaz-Chtokman: création d'une coentreprise Gazprom, Total et StatoilHydro

    Economie
    URL courte
    0 10
    MOSCOU, 20 février - RIA Novosti. Gazprom, le français Total et le norvégien StatoilHydro projettent de signer les documents instituant une société spéciale pour la mise en valeur de la première phase du gisement de gaz de Chtokman, a annoncé à RIA Novosti une source proche des négociations.

    La société devrait s'appeler Shtokman Development AG et être enregistrée à Zug, en Suisse.

    Le bloc de contrôle - 51% - sera détenu par Gazprom qui a choisi en qualité de partenaires le français Total et le norvégien StatoilHydro, dont les parts s'élèveront respectivement à 25% et 24%.

    En octobre 2006, Gazprom a pris la décision de faire du gisement de Chtokman la principale source de livraisons sur le marché européen par la conduite sous-marine Nord Stream (qui reliera en direct la Russie et l'Allemagne vers 2010). La première phase porte sur la production de 23,7 milliards de mètres cubes par an, les livraisons par conduite commenceront en 2013 et celles de gaz liquéfié en 2014.

    La société en voie de création sera propriétaire de l'infrastructure de la première phase de Chtokman pendant 25 ans depuis le lancement de l'exploitation du gisement, à l'issue de cette période les sociétés étrangères céderont leurs parts à Gazprom.

    La société Sevmorneftegaz, filiale à 100% de Gazprom, possède la licence de prospection et d'exploitation du gisement. Les rapports de la société spéciale et de Sevmorneftegaz seront édifiés sur la base d'un contrat en vertu duquel la société assumera tous les risques financiers, géologiques et techniques en produisant du gaz dont le GNL. Gazprom se réserve la totalité des actions de Sevmorneftegaz et la totalité des droits pour les études mercatiques des produits.

    Les réserves du gisement de Chtokman situé sur le plateau continental russe de la mer de Barents (Nord) s'élèvent à 3.800 milliards de mètres cubes de gaz et à près de 37 millions de tonnes de condensat de gaz.

    Lire aussi:

    Le russe Gazprom exporte une quantité de gaz record grâce à une «Bête de l’Est»
    Une nouvelle technologie de liquéfaction de gaz prochainement créée en Russie
    Le géant russe Gazprom bat son propre record d’exportation de gaz en Europe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik