Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Blocage des dividendes de TNK-BP: une décision concertée (Kommersant)

    Economie
    URL courte
    0 0 0
    MOSCOU, 21 juillet - RIA Novosti. La décision visant à bloquer le versement de dividendes par la société TNK-BP a été prise conjointement par les propriétaires du groupe pétrolier russo-britannique, rapporte lundi le journal Kommersant, proche des cercles d'affaires.

    Selon The Sunday Telgraph, BP a bloqué le 20 juillet le versement aux actionnaires de TNK-BP d'un dividende de 1,8 milliards de dollars. Cette décision a été prise lors du conseil des administrateurs de TNK-BP Limited, détenue à parts égales par le britannique BP et un consortium d'actionnaires russes. Selon le journal britannique, les actionnaires britanniques auraient de la sorte tenté d'intensifier le bras de fer les opposant à leurs collègues russes, afin d'obtenir le renouvellement du visa du directeur exécutif du holding, Robert Dudley.

    Le groupe BP n'a pas commenté cette information.

    "AAR affirme cependant que cette décision a été coordonnée", indique Kommersant.

    Selon le journal russe, BP et AAR auraient convenu, compte tenu de la situation sur les marchés financiers, qu'il serait plus judicieux de développer la compagnie grâce à ses profits, sans recourir à des emprunts.

    Le groupe TNK-BP est détenu à parts égales par BP et le consortium AAR, constitué de trois actionnaires russes (Mikhaïl Fridman d'Alfa-group, Leonard Blavatnik d'Access et Viktor Vekselberg de Renova). Le conflit les opposant s'est intensifié après que le directeur exécutif de l'entreprise, Robert Dudley, se soit vu refuser le prolongement de son visa russe.

    Sur fond de perquisitions et de convoitises supposées de l'Etat russe par l'intermédiaire de Gazprom, les actionnaires russes de TNK-BP ont exigé fin mai la démission de M. Dudley. Les divergences concernent principalement la stratégie de développement et, avant tout, l'accès du groupe aux marchés internationaux.

    Ce litige, qui n'est pas sans rappeler l'affaire Ioukos, suscite la préoccupation de la communauté internationale, et fait figure de test, à l'heure où la Russie souhaite adhérer à l'OMC et attirer les investisseurs étrangers sur son territoire.

    Lire aussi:

    Gerhard Schröder et Alexandre Novak élus au Conseil d'administration de Rosneft
    Ioukos: les ex-actionnaires renoncent aux actifs russes, la justice russe confirme
    Affaire Ioukos: les ex-actionnaires retirent la plainte contre la Russie en Belgique
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik