Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Gazprom-Serbie: feu vert à l'établissement du cahier des charges d'un tronçon du South Stream (groupe)

    Economie
    URL courte
    0 0 0
    MOSCOU, 16 septembre - RIA Novosti. Une délégation de Gazprom s'est accordée avec la compagnie publique serbe Srbijagas sur les données de départ et le calendrier des travaux à mener dans le but d'établir le cahier des charges du tronçon serbe du système gazier South Stream, annoncé mardi le holding russe dans un communiqué.

    "Ce cahier des charges constituera un élément du cahier des charges global du projet South Stream englobant les territoires de la Russie, la zone de la mer Noire, des Etats d'Europe du Sud et centrale", rappelle le communiqué.

    Les parties ont examiné les éventuelles quantités de gaz à livrer à la Serbie, et convenu de tenir la prochaine rencontre en novembre 2008 à Moscou.

    Suite à des problèmes de politique extérieure, le parlement serbe n'a ratifié l'accord entre Moscou et Belgrade signé le 25 janvier que le 9 septembre dernier, ouvrant la voie à sa réalisation pratique.

    L'accord prévoit la création et l'exploitation d'un gazoduc en Serbie, d'une capacité de 10 milliards de mètres cubes par an au moins, dans le cadre de la mise en place du système de conduites South Stream.

    Aux termes d'un mémorandum signé le 23 juin 2007, Gazprom et et l'italien Eni réaliseront en commun et à titre paritaire le projet South Stream, d'un coût de 14 milliards de dollars environ et d'une capacité de près de 31 milliards de mètres cubes de gaz russe par an.

    Le tronçon sous-marin du système, de 900 km de longueur, qui passera entre la Russie et la Bulgarie à plus de 2 km de profondeur par endroits sous la mer Noire, sera lancé en 2013.

    Lire aussi:

    Ministre serbe de l’Énergie: Belgrade «met de grands espoirs dans le Turkish Stream»
    Un South Stream est inévitable?
    Turkish Stream: la Bulgarie et la Serbie veulent signer
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik