Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Immobilier russe: un investisseur italien envisage d'engager 2 Mds EUR

    Economie
    URL courte
    0 0 0
    MILAN, 17 septembre - RIA Novosti. L'Italien Ernesto Preatoni, propriétaire du réseau hôtelier Domina Hotels Group (DHG) et de la société estonienne de développement Pro Kapital Grupp AS, a confié mardi à RIA Novosti son intention d'investir 2 milliards d'euros d'ici cinq à dix ans dans des projets immobiliers en Russie.

    M. Preatoni a expliqué que ces fonds seraient fournis par des investisseurs italiens et engagés dans la construction de centres commerciaux, d'hôtels et d'ensembles résidentiels de luxe dans différentes régions de Russie.

    "Il s'agit principalement de grandes villes comme Ekaterinbourg, Novossibirsk, Tomsk, Omsk, Kaliningrad et Lipetsk", a-t-il précisé.

    Selon l'homme d'affaire italien, ses propres ressources constitueront jusqu'à 50% des investissements qu'il envisage d'attirer au cours des prochaines années pour financer les projets immobiliers en Russie.

    Le milliardaire a souligné qu'il appréciait beaucoup l'attitude des Russes envers les investissements étrangers dans l'immobilier.

    "En Occident, les administrations se mettent en quatre pour vous empêcher d'acquérir des immeubles. En Russie, c'est tout le contraire: on vous incite à achever la construction le plus vite possible", a constaté M. Preatoni.

    Cela dit, le principal obstacle auquel il se heurte en Russie tient à l'absence de traditions et d'expérience en affaires.

    "En Russie, un conflit éclate presque toujours entre les autorités d'une part, les architectes et les investisseurs d'autre part: les premiers rêvent de faire construire quelque chose de beau, tandis que les seconds souhaitent bâtir ce qui sera acheté et exploité. Si chez nous, en Italie, l'architecte est un spécialiste invité qui ne peut pas faire ce qu'il veut, en Russie il est libre, dans la plupart des cas, de se laisser aller à son imagination", a fait savoir M. Preatoni.

    Et pourtant, bien que les activités économiques en Russie présentent certaines difficultés, le marché russe de l'immobilier est promis à un développement intense, ce qui n'est pas le cas du marché européen, estime-t-il.

    "Si les milieux d'affaires occidentaux ont un riche passé, ceux de Russie ont un grand avenir", a conclu l'investisseur italien.

    Lire aussi:

    La région de Lipetsk accueille une Conférence internationale sur les investissements
    «Rome n’est prête qu’à recevoir des gifles de la France et de l’UE»
    Plus de 50 représentants italiens attendus en Crimée
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik