Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    South Stream: création d'un opérateur russo-hongrois pour le gazoduc (Zoubkov)

    Economie
    URL courte
    0 0 0

    La Russie et la Hongrie envisagent de signer très prochainement un accord sur la création d'une société mixte qui sera l'opérateur de la partie hongroise du gazoduc South Stream, a annoncé mardi à Moscou le premier vice-premier ministre russe Viktor Zoubkov.

    MOSCOU, 30 septembre - RIA Novosti. La Russie et la Hongrie envisagent de signer très prochainement un accord sur la création d'une société mixte qui sera l'opérateur de la partie hongroise du gazoduc South Stream, a annoncé mardi à Moscou le premier vice-premier ministre russe Viktor Zoubkov.

    "Nous venons d'aborder la création d'une nouvelle société mixte russo-hongroise. Je pense que très prochainement, nous signerons tous les documents nécessaires", a précisé M. Zoubkov lors d'une réunion de la commission intergouvernementale russo-hongroise.

    Le co-président hongrois de la commission, le ministre des Finances Jaros Veres, a réaffirmé que "tous les accords, dont il avait été question lors de cette réunion, y compris le projet de gazoduc South Stream, seraient signés dans l'avenir le plus proche".

    Le gazoduc South Stream, qui servira à acheminer le gaz russe vers le sud de l'Europe, sera construit par Gazprom et l'italien Eni sur une base paritaire. Son coût est évalué à 14 milliards de dollars. Les premières livraisons de combustible bleu à destination des consommateurs sud-européens sont prévues pour 2013.

    Le tronçon sous-marin du gazoduc passera par le fond de la mer Noire depuis le littoral russe jusqu'au littoral bulgare. Sa longueur sera d'environ 900 km et sa profondeur maximale, de plus de 2 km.

    Lire aussi:

    Turkish Stream: la Russie et la Hongrie signent
    Gazprom et la Turquie travailleront ensemble sur le 2e tronçon terrestre du Turkish Stream
    Le Turkish Stream permettra à la Russie d’augmenter ses exportations gazières à la Turquie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik