Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    G20: la position du groupe BRIC a été entendue (vice-ministre russe des Finances)

    Economie
    URL courte
    0 0 0

    La position de la Russie et d'autres pays émergents a été entendue au sommet du G20 grâce au fait que le groupe BRIC (Brésil, Russie, Inde, Chine) a fait front commun, a estimé lors d'un point de presse lundi le vice-ministre russe des Finances, Dmitri Pankine.

    MOSCOU, 17 novembre - RIA Novosti. La position de la Russie et d'autres pays émergents a été entendue au sommet du G20 grâce au fait que le groupe BRIC (Brésil, Russie, Inde, Chine) a fait front commun, a estimé lors d'un point de presse lundi le vice-ministre russe des Finances, Dmitri Pankine.

    "Si nous (la Russie) avions agi seuls, le G7 nous aurait évincé, avec prudence. Nous avons déjà connu une telle situation", a indiqué le vice-ministre russe donnant son avis sur les résultats du G20 à Washington la semaine dernière.

    "Dans les questions clés, nous avons fait front commun", a-t-il poursuivi.

    C'est sur la proposition du BRIC que la déclaration finale a fait état de propositions du BRIC, telles que le relèvement du rôle des pays émergents au FMI et le renforcement du rôle du FMI lui-même. Les chefs d'Etat du BRIC ont également insisté sur l'entrée du groupe dans le Forum de stabilité financière qui élaborera des propositions concrètes pour sortir de la crise.

    La Russie, dans le cadre du G20, mettra sur pied un groupe d'experts au niveau du ministère des Finances qui travaillera sur les questions de l'ordre du jour de la rencontre de Washington.

    Pourtant, de l'avis de M. Pankine, cela ne signifie pas que la situation changera radicalement après le sommet, que de nouveaux régulateurs et de nouvelles devises de réserve apparaîtront du jour au lendemain dans le monde.

    Selon lui, "le travail sérieux ne fait que commencer, mais, après le sommet, nous pouvons envisager avec optimisme la possibilité de régler les problèmes financiers".

    Lire aussi:

    Poutine explique pourquoi les BRICS devraient renforcer leur influence au FMI
    Le rôle des BRICS et de la Russie dans le monde vu par Vladimir Poutine
    L'adhésion de la Turquie aux Brics pourrait provoquer un «choc géopolitique»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik