Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Dette gazière ukrainienne: Kiev versera 550 M USD avant le 1er décembre (journal)

    Economie
    URL courte
    0 0 0

    Conformément à des ententes intervenues hier, le groupe ukrainien Naftogaz versera au groupe russe Gazprom 550 millions de dollars avant le 1er décembre, afin d'amortir une partie de la dette gazière de Kiev, écrit mercredi le journal Kommersant en référence à une source proche des négociations.

    MOSCOU, 26 novembre - RIA Novosti. Conformément à des ententes intervenues hier, le groupe ukrainien Naftogaz versera au groupe russe Gazprom 550 millions de dollars avant le 1er décembre, afin d'amortir une partie de la dette gazière de Kiev, écrit mercredi le journal Kommersant en référence à une source proche des négociations.

    Selon la partie russe, la dette contractée par l'Ukraine pour le gaz livré en septembre, octobre et novembre, indemnités de retard comprises, atteint 2,4 milliards de dollars.

    Hier, le PDG de Gazprom Alexeï Miller et le numéro un de Naftogaz Oleg Doubina ont officiellement déclaré que Kiev amortirait avant le 1er décembre la dette pour le gaz livré en setptembre et une partie du mois d'octobre 2008, sans préciser la somme concernée.

    Par la suite, les parties reviendront aux négociations sur les livraisons directes du gaz russe en 2009, en excluant la compagnie intermédiaire Rosukrenergo (détenu à 50% par Gazprom).

    Selon Kommersant, Rosukrenergo est en droit, afin de recouvrir la dette, de réduire les livraisons de gaz à l'Ukraine, ce que prévoit le contrat actuel de livraison entre Kiev et Moscou. Un de ses représentants, Andreï Knoutov, a toutefois fait savoir que de tels projets n'étaient pas envisagés.

    Lire aussi:

    L’Ukraine devra payer sa dette de 3 mds USD à Moscou sur décision d’un tribunal londonien
    Nord Stream 2: le président ukrainien dénonce une vengeance de Moscou
    La Russie et l’Inde pourraient lancer un projet gazier d’envergure
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik