Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Gaz: l'Ukraine promet de payer à temps le gaz livré en février (Gazprom)

    Economie
    URL courte
    0 10

    L'importateur public ukrainien de gaz russe Naftogaz a promis de payer intégralement et à temps à Gazprom le gaz livré en février, a annoncé mardi aux journalistes le porte-parole du groupe gazier russe.

    MOSCOU, 3 mars - RIA Novosti. L'importateur public ukrainien de gaz russe Naftogaz a promis de payer intégralement et à temps à Gazprom le gaz livré en février, a annoncé mardi aux journalistes le porte-parole du groupe gazier russe.

    Selon lui, au cours d'un entretien téléphonique entre les PDG de Naftogaz et de Gazprom, Oleg Doubina et Alexeï Miller, les deux hommes ont convenu que sous réserve de payer les livraisons pour février, "Gazprom n'appliquerait pas de pénalités" pour les irrégularités constatés en février.

    Avant 7 mars, l'Ukraine doit verser au groupe russe 400 millions de dollars. Si ce versement n'a pas lieu les livraisons de Gazprom seront par la suite payées par les Ukrainiens uniquement par acompte.

    Selon certaines informations, Naftogaz rencontrerait les problèmes avec le règlement du gaz déjà fourni, pourtant démenties officiellement côté ukrainien.

    Antérieurement, Naftogaz a proposé à Gazprom de réduire les livraisons de gaz russe en 2009 de 17,5%, à 33 milliards de mètres cubes contre les 40 prévus.

    Faute de contrat de livraison pour l'année en cours, Gazprom a arrêté ses fournitures à l'Ukraine le 1er janvier 2009. Le 7 janvier, l'Ukraine a suspendu le transit de gaz russe vers l'Europe, qui n'a repris que le 19 janvier, à l'issue de négociations entre les premiers ministres russe et ukrainien, Vladimir Poutine et Ioulia Timochenko.

    Lire aussi:

    Nord Stream 2: le président ukrainien dénonce une vengeance de Moscou
    Gaz: la Slovaquie ferme le robinet vers l’Ukraine
    Du gaz russe transitant par l’Ukraine redirigé vers l’Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik