Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Russie: volatilisation des investissements anticrise (Gazeta.Ru)

    Economie
    URL courte
    0 0 0
    MOSCOU, 18 septembre - RIA Novosti. Depuis le début de la crise, les autorités russes ont dépensé en un an 11 mille milliards de roubles (246 milliards 715 millions d'euros) pour sauver l'économie, lit-on vendredi dans le quotidien Gazeta.Ru

    L'immense paquet anticrise a aidé le système financier, mais il n'a pu arrêter l'écroulement de l'économie. Le gouvernement dispose encore du temps avant la fin de l'année, mais le problème réside dans l'efficacité des mesures anticrise, affirment unanimement les experts.

    La crise a coûté à la Russie 11 mille milliards de roubles, soit 4 mille milliards de roubles de moins que le soutien promis par les autorités, a calculé Reuters en se fondant sur les données du département d'expertises de la présidence russe, de la Banque centrale (BC) et du gouvernement.

    Une partie importante de cet argent a été dépensée en vue de sauver le marché boursier et le système bancaire dès le début de la crise. Dans la période de septembre à décembre de l'année dernière, pour remédier à la crise des liquidités, des sommes ont été puisées à la Banque centrale (3800 milliards de roubles, soit 85 milliards 086 millions d'euros) et au budget (2800 milliards de roubles, soit 62 milliards 711 millions d'euros). Les mesures anticrise se sont traduites, pour l'essentiel, par des crédits hypothécaires et subordonnés, le dépôt de sommes temporairement disponibles sur les comptes en banques, l'achat d'actions et d'obligations de compagnies russes. "Cela a permis de conserver l'intégrité du système financier russe et du système de circulation monétaire. Les actions énergiques de la Banque centrale et de l'Agence d'assurance des dépôts visant à régler les problèmes des banques ont prévenu la panique bancaire et rétabli, dans une certaine mesure, la confiance dans les banques, alors que les mesures prises en vue d'augmenter les liquidités en roubles ont permis de relancer le marché des crédits interbancaires", explique le chef du département analytique de la société d'investissement Arbat Kapital Serguei Foundobnyï.

    Au total, 326,7 milliards de roubles (7 milliards 317 millions d'euros) sur 452,1 milliards (10 milliards 127 millions d'euros) de roubles réservés ont été puisés dans le budget en 2009 pour le paquet anticrise. "De l'argent est affecté, mais on ne sait pas vers où il va et quelle influence il jouera. Dans le premier semestre, l'économie a chuté de plus de 10%. En Russie, chaque rouble investi enlève 10 kopecks au PIB, alors qu'en Amérique un dollar investi ajoute autant au PIB et en Europe, 0,6 à 0,7 dollar", explique le docteur en économie Nikita Kritchevski. "On peut allouer n'importe quelle somme, mais cela ne signifie pas qu'elle sera dépensée efficacement", admet l'économiste de Troïka Dialog Evgueni Gavrilenkov. L'industrie automobile en est un exemple classique. Les subventions pour AvtoVAZ ont atteint environ 4 milliards de dollars, mais le résultat est là: des stocks d'invendus et la stagnation de la production".

    Ce texte tiré de la presse russe n'engage pas la responsabilité de RIA Novosti.

    Lire aussi:

    Brexit: Londres prêt à débourser 40 mds EUR pour le divorce
    Combien seriez-vous prêts à débourser pour habiter tout près du Kremlin?
    Les 10 personnes les plus riches d'Ukraine dont Porochenko
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik