Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Le spectre d'une guerre gazière se profile entre Moscou et Kiev (Gazprom)

    Economie
    URL courte
    0 211

    La réduction substantielle des achats de gaz russe par l'Ukraine depuis la mi-décembre atteste que le pays a de nouveau du mal à payer la facture, a déclaré vendredi le PDG du groupe Gazprom Alexeï Miller, précisant que la situation liée aux versements pour décembre 2009 était très grave.

    La réduction substantielle des achats de gaz russe par l'Ukraine depuis la mi-décembre atteste que le pays a de nouveau du mal à payer la facture, a déclaré vendredi le PDG du groupe Gazprom Alexeï Miller, précisant que la situation liée aux versements pour décembre 2009 était très grave.

    "A la mi-décembre, nous avons constaté une tendance à la réduction des volumes de combustible pompés par l'Ukraine, ce qui atteste que le pays éprouve de sérieuses difficultés à payer la note du gaz", a-t-il affirmé dans une interview à la chaîne de télévision Vesti.

    "Nous voyons et entendons dire que Kiev se heurte à des problèmes très sérieux quant au paiement des livraisons de gaz russe en décembre", a souligné M.Miller.

    Le PDG de Gazprom a rappelé que la date butoir fixée pour le paiement du gaz livré en décembre avait été reportée du 7 au 11 janvier 2010 en raison des fêtes de fin d'année.

    "La situation est très grave", a-t-il conclu.

    Le conflit gazier qui a éclaté en janvier 2009 entre Moscou et Kiev a provoqué une pénurie de combustible dans plusieurs pays d'Europe. Le 1er janvier, Moscou a suspendu les livraisons de gaz à l'Ukraine en raison d'arriérés de paiement et à défaut de contrat pour 2009. Accusant le groupe ukrainien Naftogaz de se livrer à des siphonages du gaz destiné à l'Europe, Gazprom a également suspendu le 7 janvier le transit via l'Ukraine. Les fournitures n'ont repris que le 20 janvier, suite à la signature de nouveaux contrats pour la livraison et le transit de gaz entre Moscou et Kiev.

    Sérieusement ébranlée par la crise économique mondiale, l'Ukraine n'a pas les ressources nécessaires pour honorer régulièrement ses engagements gaziers. Pour y remédier, Kiev a demandé à l'Union européenne de lui octroyer des prêts en vue payer les livraisons de gaz russe cet hiver, mais sa demande a été déclinée par la Suède, présidente actuelle de l'UE.

    "Ce n'est pas notre rôle", a tranché début novembre dernier la ministre suédoise de l'Energie Maud Olofsson.

    Lire aussi:

    La Russie et l’Inde pourraient lancer un projet gazier d’envergure
    Bloomberg: la Russie dominera encore au moins 20 ans le marché gazier de l’Europe
    Du gaz russe transitant par l’Ukraine redirigé vers l’Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik