Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Gaz russe: les tarifs menacent l'industrie ukrainienne (Kiev)

    Economie
    URL courte
    0 1 0 0

    Suite à la hausse des prix du gaz russe, l'Ukraine risque de perdre en 2010 son industrie chimique et de subir des pertes dans le secteur métallurgique, a annoncé lundi à Kiev le conseiller du président ukrainien en charge de la sécurité énergétique internationale, Bogdan Sokolovski.

    Suite à la hausse des prix du gaz russe, l'Ukraine risque de perdre en 2010 son industrie chimique et de subir des pertes dans le secteur métallurgique, a annoncé lundi à Kiev le conseiller du président ukrainien en charge de la sécurité énergétique internationale, Bogdan Sokolovski.

    "Nous affirmons que si en 2010 la situation (relative au prix du gaz, ndlr) ne change pas, avant la fin de l'année en cours l'Ukraine perdra définitivement sa branche chimique et subira des pertes considérables dans le secteur métallurgique", a-t-il indiqué.

    Le conseiller du président Iouchtchenko, connu pour être farouchement hostile aux contrats gaziers actuels, a en outre souligné que les pertes dans les secteurs métallurgique et pétrochimique étaient déjà perceptibles, suite à la politique en matière de tarifs gaziers.

    "Courant 2009, l'Ukraine a pratiquement perdu 50% de son industrie chimique et pétrolière et nous sommes en train d'en faire de même avec notre secteur métallurgique: le groupe Union industrielle du Donbass a vendu aux Russes 50% plus deux actions", a expliqué M.Sokolovski.

    Après avoir été évincés du marché extérieur, les producteurs ukrainiens de combustible minéral subissent une pression réelle au sein du marché intérieur, a-t-il ajouté.

    "Après la hausse de prix du gaz pour l'industrie chimique, ce dernier se vend en Russie à 80 dollars, contre 198 dollars en Ukraine. Le prix final dépendant du tarif des matières premières, notre production chimique n'est pas compétitive", a conclu le responsable.

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik