Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Automobile: Renault pourrait lancer une usine SKD en Extrême-Orient russe

    Economie
    URL courte
    0 0 0

    Le groupe Renault étudie la possibilité d'implanter dans l'Extrême-Orient russe une usine d'assemblage de voitures selon la méthode SKD (semi knocked down), a déclaré jeudi aux journalistes le responsable du comité de management de Renault Christian Estève lors d'une conférence de l'European Business Association.

    Le groupe Renault étudie la possibilité d'implanter dans l'Extrême-Orient russe une usine d'assemblage de voitures selon la méthode SKD (semi knocked down), a déclaré jeudi aux journalistes le responsable du comité de management de Renault Christian Estève lors d'une conférence de l'European Business Association.

    Cette méthode consiste à assembler des véhicules à partir de sous-ensembles.

    "Nous étudions un projet d'usine SKD en Extrême-Orient. Cependant, nous n'en sommes pas encore à une étape suffisamment avancée pour nommer les marques et les modèles de véhicules que nous envisageons d'y produire", a-t-il affirmé.

    M. Estève a par ailleurs fait savoir qu'un contrat de construction de voitures Lada sur des plates-formes Renault serait signé la semaine prochaine avec le constructeur automobile russe AvtoVAZ.

    Il a également ajouté que Renault "continuait de remplir ses engagements" concernant la restructuration d'AvtoVAZ, précisant que le groupe français avait déjà désigné les responsables chargés de lancer l'assemblage de véhicules Renault et Nissan dans cette usine.

    A l'automne 2008, AvtoVAZ avait signé avec Renault des contrats sur l'assemblage sous licence de véhicules de ces deux marques sur les plates-formes R/F90 et B0 (plate-forme de Logan). Le montant total de ces contrats s'élève à 220 millions d'euros.

    Lire aussi:

    Les tensions qui pèsent sur l’Iran ne font pas broncher Renault
    Renault signe en Iran un accord de 660 M EUR
    La croissance de l’industrie automobile française en Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik