Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Indice de liberté économique: la Russie 143ème (Fondation Heritage - Wall Street Journal)

    Economie
    URL courte
    0 0 0

    La Russie est arrivée 143e dans la liste des pays économiquement libres, se plaçant entre les Etats fédérés de Micronésie et le Vietnam, indique un rapport de la Fondation Heritage et du Wall Street Journal publié mercredi, soulignant qu'un écart de seulement 0,4 point sépare la Russie des "Etats totalement dépourvus de liberté".

    La Russie est arrivée 143e dans la liste des pays économiquement libres, se plaçant entre les Etats fédérés de Micronésie et le Vietnam, indique un rapport de la Fondation Heritage et du Wall Street Journal publié mercredi, soulignant qu'un écart de seulement 0,4 point sépare la Russie des "Etats totalement dépourvus de liberté".

    En 2010, l'indice de liberté économique a diminué en Russie de 0,5 point par rapport à l'année précédente, atteignant 50,3 points à la suite de la dégradation de six des 10 indices servant à mesurer la liberté économique dans différents pays. Ainsi, la liberté d'entreprise a chuté à 52,2 points, la liberté d'investissement à 25 et la lutte contre la corruption à 21 points.

    La Russie s'est classée 41e parmi les pays européens, ne devançant que la Biélorussie et l'Ukraine.

    Cette année, on trouve de nouveau en tête de classement quatre pays de la région Asie-Pacifique: Hong-Kong (89,7 points), Singapour (86,1), l'Australie (82,6) et la Nouvelle Zélande (82,1).

    Les Etats-Unis occupent la huitième position (78 points), l'Allemagne la 23e (71,1) et la Chine la 140e (51,0).

    Le classement publié chaque année par la Fondation Heritage sert à évaluer la liberté économique dans le monde. Dix critères sont retenus à cet effet, dont la liberté d'entreprise, la liberté des échanges, le poids des taxes et impôts, la liberté d'investissement, la libéralisation du marché du travail et la lutte contre la corruption.

    Lire aussi:

    «Nous devons être conquérants!» : Marine Le Pen rencontre ses alliés à Prague
    L’état d’urgence se mue en nouvelle loi antiterroriste
    Liberté de la presse: le QG de Macron refuse d’en parler, Simonian commente leur geste
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik