Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Gaz: Kiev sûr de pouvoir s'entendre sur le prix avec Moscou

    Economie
    URL courte
    0 0 0

    Le premier vice-premier ministre ukrainien Andreï Kliouïev, principal négociateur gazier avec la Russie, est persuadé que Moscou et Kiev parviendront à s'entendre sur le prix du combustible bleu, indique un communiqué publié jeudi sur le site du gouvernement ukrainien.

    Le premier vice-premier ministre ukrainien Andreï Kliouïev, principal négociateur gazier avec la Russie, est persuadé que Moscou et Kiev parviendront à s'entendre sur le prix du combustible bleu, indique un communiqué publié jeudi sur le site du gouvernement ukrainien.

    "Nous avons commencé à examiner ces questions, et je pense que nous réussirons à nous entendre sur un prix qui soit acceptable à la fois pour l'Ukraine et la Russie", a-t-il déclaré à l'issue d'une rencontre avec le premier vice-premier ministre russe Igor Chouvalov.

    Cette rencontre fait suite aux négociations tenues le 25 mars à Moscou par le chef du gouvernement ukrainien avec son homologue Vladimir Poutine et le PDG de Gazprom Alexeï Miller. Ce dernier a fait savoir que le prix du gaz pour l'Ukraine dépendrait, entre autres, des volumes achetés par Kiev. Quant à M.Poutine, il a estimé que les contrats gaziers avec l'Ukraine étaient "équilibrés", mais s'est déclaré prêt à engager de nouvelles négociations, y compris sur la révision des prix de cet hydrocarbure.

    Les contrats de fourniture de gaz russe à l'Ukraine ont été signés le 19 janvier 2009 à Moscou. Aux termes de ces documents, Moscou accordait pour 2009 à Kiev une remise de 20% sur le prix fixé pour l'Europe. En 2010, les parties sont passées au prix de marché. Indexé sur les cours du pétrole, il s'élève à 305 dollars les 1.000 m3 au premier trimestre 2010 et doit atteindre 320 dollars au deuxième.

    Lire aussi:

    L’Ukraine souhaite des «tonnes» de charbon US, Washington triple les prix
    Les USA invitent l’Ukraine à ne pas essayer de renouer avec l’arme nucléaire
    Moscou ne se lancera pas dans une «course à la rencontre avec Trump»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik