Ecoutez Radio Sputnik
    L'économie russe : le développement stable contre les bouleversements globaux

    L'économie russe : le développement stable contre les bouleversements globaux

    Photo: RIA Novosti
    Economie
    URL courte
    0 0 0

    L'économie russe résistera face à la nouvelle récession de l'économie mondiale, assure l'adjoint du ministre de l'économie et de développement Andrei Klepatch.

    Les experts russes croient en voir plusieurs raisons. Au micro le codirecteur du Conseil de stratégie nationale Iossif Diskine :

    Aujourd'hui, les perspectives de développement sont assez solides. Le gouvernement poursuit le programme de reprise de voitures d'occasion et étudie le programme de reprise de machines agricoles ce qui offre une vraie chance de stimuler l'économie. La nouvelle vague d'investissements dans le secteur de matières premières se poursuit également.

    La récession économique de 2009 a cédé la place à la croissance qui a atteint plus de 5% pour le deuxième trimestre. La baisse de production est surmontée. Aujourd'hui, on peut dire que le rétablissement du niveau de production d'avant crise n'est qu'une question de temps. Les experts ajoutent qu'il n'y a aucune nervosité pour le moment : les entreprises n'ont pas de projets ambitieux et les ménages ne contractent pas de prêts exorbitants. D'autre part, les banques n'excluent pas qu'avec l'amélioration de la situation économique, les gens redemanderont des prêts et que le volume du crédit à la consommation retrouvera le niveau d'avant crise. La politique de la Banque Centrale de Russie s'est également modifiée. Le change flottant des devises nationales permettra d'atténuer les conséquences des reculs éventuels de l'économie mondiale, assure le directeur des services économiques de la société d'investissement « Troïka Dialogue » Evgueny Gavrilenkov.

    Après la crise de 2008 la politique monétaire a été substantiellement modifiée. Son inconvénient majeur était sa rigidité. Aujourd'hui la situation est autre : le change est assez libre et flottant, la Banque Centrale n'y intervient pratiquement pas. Je n'exclue pas que des phénomènes aléatoires critiques de l'économie globale puissent modifier la conjoncture du commerce extérieur. Mais le faible cours du rouble aidera les producteurs nationaux qui seront en gain. Les conséquences des bouleversements économiques pourront ainsi être atténuées.

    La Russie devance beaucoup de pays dans le domaine de l'emploi. Avant la crise le taux de chômage dépassait 7%. Aujourd'hui, il est inférieur à ce niveau. En France, un Français sur dix est sans emploi tandis que les Etats-Unis s'en approchent.

    Malgré toutes les difficultés, les experts remarquent le trait caractéristique de l'économie russe actuelle: la reprise économique est progressive et assez stable. La hausse de plus de 4% est attendue pour l'année prochaine.

    Lire aussi:

    À Davos, la Russie évalue ses perspectives de croissance
    L'événement de l'année, selon Poutine
    L’Europe dévient plus vulnérable aux crises économiques, selon Moody’s
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik