Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Nucléaire civil: Pékin intéressé par les centrales flottantes russes (Rosatom)

    Economie
    URL courte
    0 0 0

    La Chine s'intéresse aux technologies russes de construction des centrales nucléaires flottantes, a déclaré le directeur du groupe nucléaire public russe (Rosatom) Sergueï Kirienko à l'issue d'une réunion de la sous-commission russo-chinoise pour la coopération dans le nucléaire.

    La Chine s'intéresse aux technologies russes de construction des centrales nucléaires flottantes, a déclaré lundi à Pékin le directeur du groupe nucléaire public russe (Rosatom) Sergueï Kirienko à l'issue d'une réunion de la sous-commission russo-chinoise pour la coopération dans le nucléaire.

    "Les partenaires chinois manifestent un grand intérêt pour le projet des centrales nucléaires de petite puissance, surtout des centrales flottantes. Nous avons convenu de créer un groupe de travail pour la coopération dans ce domaine", a indiqué M.Kirienko.

    La première centrale nucléaire flottante russe partira vers son lieu de fonctionnement en mai 2012.  Ce projet russe est destiné au Grand Nord russe et à l'exportation, selon lui.
    "Nous construisons notre première centrale nucléaire et sommes intéressés à lancer des négociations avec des clients potentiels", a conclu le responsable.

    Une centrale nucléaire flottante peut fonctionner en cycle totalement fermé, sans avoir besoin d'aucune infrastructure sur le littoral. Les centrales de ce type peuvent se montrer utiles dans les régions difficiles d'accès. On peut également les utiliser dans le cadre des projets requérant un approvisionnement en énergie autonome et fiable, en l'absence d'un système énergétique suffisamment développé.

    La création d'une centrale nucléaire flottante aux chantiers navals russes la Baltique est le seul projet dans ce domaine ayant reçu l'agrément de l'AIEA. Plusieurs puissances nucléaires ont déjà fait part de leur intérêt pour ce projet réalisé en Russie.

    Lire aussi:

    Et qu'arriverait-il si un avion s'écrasait sur une centrale nucléaire?
    Le Soudan se lance dans l’énergie nucléaire, aidé par la Russie
    «Les avancées technologiques» rendraient possible un acte terroriste dans une centrale
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik