Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Le nucléaire, unique alternative aux hydrocarbures (Poutine)

    Economie
    URL courte
    Club de discussion Valdaï, 7e édition (27)
    0 8 0 0

    La demande de gaz naturel ne cessera de croître sur le marché, et seul le nucléaire peut servir d'alternative aux hydrocarbures dans les prochaines décennies, a estimé le premier ministre russe Vladimir Poutine devant les membres du club de discussion Valdaï à Sotchi.

    La demande de gaz naturel ne cessera de croître sur le marché, et seul le nucléaire peut servir d'alternative aux hydrocarbures dans les prochaines décennies, a estimé lundi le premier ministre russe Vladimir Poutine devant les membres du club de discussion Valdaï à Sotchi.

    "Somme toute, le marché gazier se rétablit progressivement. Le problème du gaz de schiste aux Etats-Unis est très compliqué (…), y compris sur le plan écologique et du coût", a-t-il indiqué.

    Et d'ajouter que la consommation d'hydrocarbures dans le monde augmenterait alors que la structure de cette consommation resterait pratiquement inchangée et ce, malgré les efforts dans le sens du développement des sources d'énergie alternatives.

    Le premier ministre russe a rappelé à cette occasion la décision du gouvernement allemand de prolonger le fonctionnement des centrales nucléaires.

    "Et pourquoi? Mais parce qu'il n'y a pas d'autre alternative… Les hydrocarbures n'ont qu'une seule alternative puissance, c'est l'énergie atomique", a constaté M.Poutine.

    Le Club Valdaï a été institué en 2004 par l'agence RIA Novosti, le Conseil pour la politique étrangère et de défense, le quotidien Moscow News, les revues Russia Profile.Org et La Russie dans la politique mondiale. Chaque année il rassemble trois centaines d'analystes politiques de différents pays et aborde des thèmes dont la discussion permet aux participants étrangers de mieux comprendre la Russie.

    Dossier:
    Club de discussion Valdaï, 7e édition (27)

    Lire aussi:

    Trump veut pousser les USA en tête du secteur énergétique
    Pour le pétrolier allemand Wintershall, le gaz russe est le plus compétitif
    L'Allemagne renonce au schiste, la Chine lui tend les bras
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik