Ecoutez Radio Sputnik
    Du pétrole aux fins d'innovation

    Du pétrole aux fins d'innovation

    Photo: RIA Novosti
    Economie
    URL courte
    0 0 0

    Dans les 25 ans à venir la production mondiale de pétrole va augmenter de 50% et l

    Dans les 25 ans à venir la production mondiale de pétrole va augmenter de 50% et l'on peut dire que le marché pétrolier se trouve en phase d'incertitude sans précédent, a déclaré le chef de l'Agence atomique internationale Nobuo Tanaka après la publication de revue du domaine pétrolier 2010.

    Le chef de l'AIEA a appelé les gouvernements des pays économiquement développés et des pays en développement à activer leurs actions pour une utilisation plus efficace de l'énergie. Autrement dit, les actions pour la réduction de la consommation du pétrole. Ce sont justement les demandes croissantes des économies en développement, notamment de la Chine et de l'Inde, qui permettent de parler de la hausse de la consommation des ressources énergétiques, et par conséquent de la hausse de leurs prix. Selon les estimations de l'agence, si dans les 25 ans prochains il n'y aura pas de brusques rebondissements sur le marché, alors le prix du baril de pétrole va faire 113 dollars vers 2035. Mais ces chiffres sont assez conventionnels.

    A l'issue de 2009 la primauté dans la production de pétrole dans le monde appartient à la Russie. Mais dans l'avenir la première place peut passer à l'Arabie saoudite. L'Iran et l'Irak vont aussi renforcer leurs positions. L'Irak en perspective peut recevoir le quotta de l'OPEP, souligne le rapport de l'AIEA. Mais il serait encore tôt de parler de cette perspective car les capacités de la Russie sur le marché du pétrole s'élargissent et le domaine se modernise.

    De toute façon, le récent conseil gouvernemental pour le développement du domaine pétrolier dans les prochains 10 ans a noté que la Russie allait maintenir la production annuelle au niveau de 500 millions de tonnes de pétrole. Voici les propos du chef de l'administration analytique du Fonds de sécurité énergétique nationale Alexandre Passetchnik:

    "En moyenne perspective il n'y aura pas de percées importantes. Mais si les instituts internationaux prédisent la hausse de la demande, alors il y aura une tendance stable de croissance du prix de pétrole. Les surplus reçus par la Russie des exportations du pétrole ainsi que l'impôt sur l'extraction des ressources naturelles sont déposés aujourd'hui dans les fonds de réserve, créés par le gouvernement".

    En même temps, la Russie compte utiliser les moyens perçus des exportations du pétrole à d'autres fins aussi, et notamment pour la modernisation, le changement de la structure de l'économie et le développement des projets innovants tels que la création du centre d'innovations Skolkovo.

    Lire aussi:

    Pétrole: la Banque mondiale prévoit une hausse des prix en 2018
    Production de pétrole: la Russie agit en conformité avec ses obligations
    Au plus haut depuis deux ans, le pétrole dépasse les 60 USD
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik