Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Le G20 condamne la dévaluation compétitive (Kremlin)

    Economie
    URL courte
    G20: sommet à Seoul (22)
    0 0 0

    Dans le document qui sera adopté à l'issue du sommet du G20 à Séoul, les leaders des pays les plus industrialisés de la planète dénonceront la tendance à dévaluer artificiellement les monnaies nationales à des fins concurrentielles, a déclaré aux journalistes Arkadi Dvorkovitch, conseiller économique du président russe.

    Dans le document qui sera adopté à l'issue du sommet du G20 à Séoul, les leaders des pays les plus industrialisés de la planète dénonceront la tendance à dévaluer artificiellement les monnaies nationales à des fins concurrentielles, a déclaré aux journalistes Arkadi Dvorkovitch, conseiller économique du président russe.

    Ce procédé est souvent qualifié par les économistes de "guerre monétaire".

    "Il faut éviter les démarches unilatérales susceptibles d'engendrer des risques excessifs. Cette position est clairement exprimée dans le projet de document de clôture. S'agissant des guerres monétaires, il souligne la nécessité d'éviter la dévaluation artificielle", a affirmé M. Dvorkovitch lors d'un point de presse.

    Selon lui, certains leaders du G20 ont indiqué à plusieurs reprises que la dévaluation compétitive "augmentait sensiblement les risques sur le marché des capitaux, surtout dans les pays connaissant un développement rapide".

    La Chine a récemment affaibli sa monnaie nationale, le yuan, par rapport à l'euro et au dollar, afin de rendre ses marchandises plus compétitives en Europe et aux Etats-Unis. Cette démarche a poussé Bruxelles et Washington à exercer des pressions sur Pékin.

    Dossier:
    G20: sommet à Seoul (22)

    Lire aussi:

    Marine Le Pen: «L’euro est mort»
    Gazprom et Eni vont collaborer et au diable les sanctions
    La prochaine crise viendra des banques centrales
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik