Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Pétrole: BP et Rosneft créent un centre de technologies arctiques

    Economie
    URL courte
    0 01

    Les géants pétroliers russe Rosneft et britannique BP créeront à Saint-Pétersbourg un centre de technologies arctiques, a annoncé aux journalistes à Londres le vice-premier ministre russe et président du conseil d'administration de Rosneft, Igor Setchine.

    Les géants pétroliers russe Rosneft et britannique BP créeront à Saint-Pétersbourg un centre de technologies arctiques, a annoncé aux journalistes à Londres le vice-premier ministre russe et président du conseil d'administration de Rosneft, Igor Setchine.

    Le centre sera créé en vertu des accords signés par les deux compagnies sur l'exploration du plateau continental arctique.

    "Evidemment, l'exploration du plateau continental sera effectuée en tenant compte de la nécessité de protéger l'environnement", a indiqué M. Setchine.

    Selon lui, le centre travaillera en commun avec les meilleurs instituts de recherche russes et étrangers.

    La sécurité énergétique de l'extraction du pétrole et du gaz sera garantie en raison de l'expérience acquise par BP lors de la liquidation de la marée noire dans le golfe du Mexique en avril 2010, a souligné le président de Rosneft, Edouard Khoudaïnatov.

    Le 22 avril dernier, la plateforme pétrolière Deepwater Horizon gérée par BP a coulé dans le golfe du Mexique après 36 heures d'incendie et une puissante explosion qui a fait 11 morts. L'accident a provoqué une fuite de pétrole. La marée noire s'est formée à la surface de l'eau et a porté un grave préjudice aux régions riveraines (Louisiane, Alabama, Mississipi et Floride).

    RIA Novosti

    Lire aussi:

    Une société russe découvre le plus grand gisement de pétrole d’Arctique de l’Est
    Rosneft: Gerhard Schröder refuse tout salaire pour son travail au conseil d'administration
    Gerhard Schröder et Alexandre Novak élus au Conseil d'administration de Rosneft
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik