Ecoutez Radio Sputnik
    Daimler et KAMAZ s'associent dans une joint-venture

    Daimler et KAMAZ s'associent dans une joint-venture

    Economie
    URL courte
    0 3 0 0

    Le premier producteur russe de camions KAMAZ et la Compagnie allemande Daimler ont conclu un accord portant sur le lancement d’une usine de fabrication conjointe de composants pour les camions dans les unités de Naberejnye Tchelny. La nouvelle entreprise commune va produire des pont-moteurs pour les poids lourds KAMAZ.

    Le premier producteur russe de camions KAMAZ et la Compagnie allemande Daimler ont conclu un accord portant sur le lancement d’une usine de fabrication conjointe de composants pour les camions dans les unités de Naberejnye Tchelny.

    La nouvelle entreprise commune va produire des pont-moteurs pour les poids lourds KAMAZ. Le volume initial des investissements s’élève à 50 milliards d’euros. Cette alliance est très importante du point de vue stratégique, souligne Sergueï Kondratiev de l’Ecole de gestion de Moscou :

    « D’une part, cet accord s’est fait sur un pied d’égalité. D’autre part, KAMAZ accède aux technologies occidentales de première classe et obtient la possibilité de mettre en place une partie substantielle de ces technologies, de ces capacités aux frais de son partenaire. Le cas de KAMAZ constitue un exemple d’intégration réussie dans l’économie mondiale, un exemple rare pour la construction automobile russe. La compagnie ne se transforme pas en un simple atelier d’assemblage, elle n’emprunte pas complètement les technologies de son partenaire. C’est une sorte de synthèse lorsque les branches de recherche et de production qui sont assez puissantes, sont conservées mais en même temps, il est entendu qu’une partie considérable de la gamme de produits et de composants automobiles doivent être externalisés ».

    KAMAZ pourra certes participer aux productions sous-traitées, précise Sergueï Kondratiev. Mais comme le montre la pratique mondiale, il n’est pas efficace de concentrer toutes les productions chez soi. KAMAZ occupe une bonne place sur les marchés en développement : ce sont, par exemple, les pays d’Afrique et l’Inde. KAMAZ envisage aussi d’exporter vers les marchés asiatiques. De ce point de vue, la collaboration étroite avec Daimler permettra de renforcer les positions de la compagnie russe sur le marché mondial. Ce qui est très important surtout dans une conjoncture économique instable où les producteurs doivent penser à offrir une meilleure qualité, souligne Sergueï Kondratiev :

    « Par ailleurs, si la Russie adhère à l’OMC, la compétitivité des producteurs automobiles russes deviendra une question incontournable. C’est pourquoi un développement anticipé devrait répondre aux défis posés par l’expansion des producteurs des pays en développement, en particulier la Chine et par le secteur des camions d’occasion sur le marché automobile en Russie »

    L’objectif stratégique fixé par KAMAZ est de conquérir 20% du marché mondial des poids lourds. Le nouvel accord qui est le sixième accord de ce type à l’actif de KAMAZ, permettra d’atteindre cet objectif. Quant à Daimler, géant automobile allemand, il souhaite augmenter sa participation dans le capital de l’entreprise russe. Le nouveau partenariat stratégique garantit une flexibilité et permettra de satisfaire la demande des usines de Daimler en Europe mais aussi celles du marché intérieur russe.

    Lire aussi:

    Poutine félicite l’équipe KAMAZ-MASTER pour sa victoire au rallye de La route de la Soie
    L’industrie automobile russe lorgne sur l’Afrique
    «Les sanctions ne nous dérangent pas»: Mercedes-Benz construit une usine près de Moscou
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik