Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Pas d'application des normes de l'OMC avant l'adhésion (Poutine)

    Economie
    URL courte
    0 0 0

    Le premier ministre russe Vladimir Poutine a formellement ordonné vendredi de ne pas appliquer les normes de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) avant l'adhésion du pays, rapporte le service de presse du gouvernement.

    Le premier ministre russe Vladimir Poutine a formellement ordonné vendredi de ne pas appliquer les normes de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) avant l'adhésion du pays, rapporte le service de presse du gouvernement.

    "Je l'ai dit cent fois à tout le monde, nous avons déclaré à tous que nous introduirons ces normes suite à notre adhésion (…).  Mais non, vous nous poussez de nouveau à remplir des obligations, à assumer des frais et à ne tirer aucun avantage d'une participation inexistante", a dit M.Poutine, s'adressant à Andreï Klepatch, vice-ministre du Développement économique.

    Ce dernier s'est plaint notamment des entraves que constituaient les engagements face à l'OMC en matière de droits de douane.

    "A quoi bon nous accepter (au sein de l'OMC, ndlr), si même sans cela, nous respectons tout?", a ajouté le chef du gouvernement.

    "C'est une consigne formelle: il ne faut pas le faire. Je vous en prie, et il faut dire à nos partenaires que nous ne remplirons aucun engagement tant que nous ne deviendrons pas membres à part entière (de l'Organisation, ndlr)", a résumé le premier ministre.

    Créée pour libéraliser le commerce international, l'OMC regroupe à ce jour plus de 150 Etats. L'adhésion à l'Organisation se déroule en plusieurs étapes et demande en moyenne 5 à 7 ans. La Russie, qui négocie son entrée à l'OMC depuis 1993, est la dernière grande puissance économique à ne pas en faire partie.

    RIA Novosti

    Lire aussi:

    Trump menace de retirer les États-Unis de l’OMC
    Les Brics font front commun pour le libre-échange
    Ministre russe de l’Économie: la posture des USA a engendré des tensions au sein de l’OMC
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik