Ecoutez Radio Sputnik
    RWE s'allie à Gazprom

    RWE s'allie à Gazprom

    Photo: RIA Novosti
    Economie
    URL courte
    0 11

    Le géant russe aidera l’Allemagne à renoncer progressivement au nucléaire civil

    De nouvelles centrales électriques, fonctionnant au gaz et au charbon, pourront apparaître prochainement en Europe de l’Ouest. Et cela grâce au consortium russe Gazprom, qui a signé jeudi à Rome un Protocole d’accord avec la compagnie énergétique allemande RWE.

    Gazprom et RWE entament des consultations sur une éventuelle création d’une coentreprise qui embrassera des centrales déjà en service ou en voie de construction en Allemagne, en Grande-Bretagne et dans les pays du Benelux. Selon le patron de Gazprom Alexeï Miller, l’énergie électrique est l’une des activités prioritaires du consortium en Europe. Et à la lumière des récentes décisions du gouvernement de la RFA concernant la réduction du programme du nucléaire civil de bonnes perspectives apparaissent pour la construction en Allemagne de nouvelles centrales électriques contemporaines, fonctionnant au combustible naturel, a dit M. Miller. Son avis est partagé par Sergueï Pikine, directeur du Fonds de développement énergétique, considérant que le nouvel accord donnera à Gazprom la possibilité d’accéder directement aux réseaux de distribution en Europe.

    Gazprom est l’un des principaux fournisseurs de gaz naturel au marché européen. En conséquence, organiser la chaîne – livraison de gaz, production de l’électricité et sa distribution aux clients – est la chose la plus efficace. Par là même au bout du compte les ventes augmentent.

    Gazprom cherche depuis longtemps à participer à la distribution des flux énergétiques en Europe, mais pour le moment ne l’a pas réussi. Le consortium a négocié avec différentes compagnies. Même le principal partenaire du consortium russe en Allemagne pour la construction du gazoduc Nord Stream – la compagnie E. On -  ne veut pas trop laisser Gazprom accéder aux consommateurs.  A présent la situation change, et la perspective se dessine d’étendre le business en Europe.

     La compagnie RWE est en deuxième position sur le marché énergétique de l'Allemagne. Elle a des actifs dans plusieurs pays européens. Or actuellement RWE n’est pas à ses meilleurs résultats : les profits baissent, contrairement à son endettement qui dépasse 30 milliards de $. RWE a besoin d’un partenaire stratégique capable d’investir en elle. Gazprom est prêt à garantir à RWE des livraisons de gaz durables à des prix compétitifs. C’est ce qu’on apprécie dans la compagnie allemande, et, d’après son patron Jürgen Grossmann, elle est prête à réaliser des projets communs en Allemagne et dans des pays tiers. Et dans le contexte de réorientation du marché énergétique européen vers le gaz naturel et la houille, ces projets deviennent fort prometteurs pour les compagnies russes, estime Sergueï Pikine.

    Le Protocole d’accord entre Gazprom et RWE suppose qu’en espace de trois mois, les compagnies finaliseront leurs principes de coopération et commenceront à mettre en œuvre des projets énergétiques communs.

    Lire aussi:

    Gaz russe pour l'Europe: un nouveau record battu en 2017
    La Russie et l’Inde pourraient lancer un projet gazier d’envergure
    Une nouvelle technologie de liquéfaction de gaz prochainement créée en Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik