Ecoutez Radio Sputnik
    Le festin pendant la crise

    Le festin pendant la crise

    Photo: EPA
    Economie
    URL courte
    0 0 0

    La construction du complexe architectural «Europe» du Conseil européen, qui coûte 290 millions d'euros, suscite une vive polémique dans le contexte de la crise de la zone euro.

    Pendant que les pays de l'Union européenne sont en train de décider comment financer la dette grècque, et que les menaces de désintégration pèsent sur le système financier du Vieux Continent, un gratte-ciel du Conseil européen est en train de se construire à Bruxelles. La construction de l'ensemble architectural, surnommé «Europe», serait évaluée à quelques ... 290 millions d’euros.

    Il s'agit d'une construction d’un véritable «palais en verre», qui sera érigé au centre de Bruxelles. Une partie de Résidence Palace, où se déroulent les réunions du Conseil européen, sera réconstruit.

    Mauvais timing

    La mise en œuvre de ce projet, conçu il y a une dizaine d'année, tombe plutôt mal, selon de nombreux hommes politiques. Mais le président du Conseil européen Herman Van Rompuy est fier de son initiative. Lors d'une réunion, consacrée à réduction budgétaire, le Belge a distribué des prospectus du futur «palais», ce qui a irrité ses collègues, notamment le Premier ministre britannique David Cameron.

    "Vu que les dépenses ont augmenté de 50 millions d'euros, soit de près de 20%, il est possible que ce projet devienne une raison de mécontenement pour les contribuables. Ils ne pourront pas admettre une telle dilapidation de leur argent", estime le Secrétaire général de l’Association des contribuables d’Europe Michael Jeger.

    Les Européens savent défendre leurs droits. Il n’y a aucun doute qu'ils vont réagir à la construction de l'immeuble. Mais le professeur de la faculté de sociologie de l’Université d’Etat de Moscou (MGU) Agamali Mamedov, estime que mécontentement et les protestations ne vont pas perdurer.  

    Il faut reconnaître que l'aggrandissement du bâtiment du Conseil de l’UE est nécessaire du fait de l'augmentation du nombre des pays membres de l’UE. Par ailleurs, le Premier ministre belge Yves Leterme trouve que ce projet est "une idée originale". A son avis, ce bâtiment embellira davantage la capitale belge.

    Un projet semblable a échoué récemment en Russie. L’idée de Gazprom d’ériger un immeuble de bureaux à Saint-Petersbourg a été approuvée par les autorités locales, mais n’a pas été réalisée à cause des protestations des citadins et des différents représentants de l'opinion pubique russe.

    Lire aussi:

    Référendum aux Pays-Bas: l’accord d’association UE-Ukraine en sursis?
    To Brexit, or not to Brexit?
    Divorce coûteux: l'UE accusera des pertes annuelles de 12 mds EUR après le Brexit
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik