Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    GNL: l'Ukraine invite le Brésil à coopérer

    Economie
    URL courte
    0 0 0

    Le président ukrainien Viktor Ianoukovitch, qui effectue sa première visite d'Etat au Brésil, a invité lundi les sociétés privées du pays à participer à la construction d'un terminal de gaz naturel liquéfie (GNL) en Ukraine, a annoncé le service de presse du président.

    Le président ukrainien Viktor Ianoukovitch, qui effectue sa première visite d'Etat au Brésil, a invité lundi les sociétés privées du pays à participer à la construction d'un terminal de gaz naturel liquéfie (GNL) en Ukraine, a annoncé à Kiev le service de presse du président.

    "La participation des sociétés brésiliennes à ce projet revêt une grande importance à nos yeux. Je vous invite à devenir nos partenaires stratégiques", a indiqué M.Ianoukovitch lors d'une rencontre avec des hommes d'affaires brésiliens à Sao-Paulo, le centre financier du Brésil.

    L'Ukraine compte construire un terminal de gaz liquéfié d'une capacité annuelle de 10 milliards de m3 afin réduire notamment sa dépendance au gaz russe, qu'elle considère comme trop cher. La société espagnole Socoin présentera une étude de faisabilité du projet d'ici fin janvier 2012. Le terminal doit être érigé avant 2015. Le coût du projet est évalué à 2,5 milliards de dollars. L'Ukraine considère l'Azerbaïdjan comme un des principaux fournisseurs de gaz de son futur terminal.

    Mardi, le président Ianoukovitch s'entretiendra avec les dirigeants brésiliens à Brasilia. La visite débouchera sur une déclaration conjointe des présidents des deux pays ainsi que sur la signature de plusieurs documents bilatéraux.

    Lire aussi:

    La Russie entend participer à la construction d’un gazoduc au Maroc
    Berlin achèterait le GNL américain en échange du Nord Stream 2
    «Les USA ne pourraient pas approvisionner l'UE en gaz à la place de la Russie»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik