Ecoutez Radio Sputnik
    France: enquête sur le chantier du ministère de la Défense

    France: enquête sur le chantier du ministère de la Défense

    Economie
    URL courte
    0 0 0

    Selon le journal Canard Enchaîné , une information judiciaire a été ouverte pour déterminer si le groupe de construction Bouygues a été favorisé dans l’attribution de chantier du futur ministère de la Défense à Paris.

    Selon le journal Canard Enchaîné, une information judiciaire a été ouverte pour déterminer si le groupe de construction Bouygues a été favorisé dans l’attribution de chantier du futur ministère de la Défense à Paris.

    Le quotidien satirique français précise que deux juges d’instruction enquêtent depuis février de cette année sur d’éventuels faits de corruption et de trafic d’influence en marge de l’attribution du chantier du futur ministère de la Défense, qui se trouve dans la quartier de Balard à Paris. La source judiciaire, à laquelle fait référence le journal, révèle qu’un haut responsable du ministère de la Défense est soupçonné d’avoir transmis à un cadre dirigeant de Bouygues le cahier de charges du marché avant ses concurrents. Par ailleurs, un intermédiaire, entrepreneur dans le secteur du bâtiment, connu des enquêteurs pour d’autres affaires de corruption, aurait mis en relation les deux personnes et serait particulièrement visé par l’enquête.

    Interrogé sur ce sujet, le ministre français de la Défense Gérard Longuet a affirmé n’avoir «pas du tout» été au courant de cette affaire quand il a pris ses fonctions en 2011. «Le Canard enchaîné m’a instruit de ce qu’un juge instruisait», a-t-il assuré, ajoutant que «le ministère est d’une sérénité totale».

    Lire aussi:

    La mairie de Paris commande une étude à 220.000 EUR pour prouver que la ville est sale
    Fillon, Le Roux, Ferrand, Mercier… À qui le tour? La France se voit secouée au sommet
    Ferrand, French Tech Night, quand les médias dictent le calendrier judiciaire
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik