Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    South Stream: l'Italie prête à signer un accord avec la Russie

    Economie
    URL courte
    Le gazoduc South Stream (382)
    0 01

    L'Italie est prête à signer un accord avec la Russie sur la construction du gazoduc South Stream, qui reliera la Russie à l'Europe par le fond de la mer Noire, a annoncé à Moscou l'ambassadeur d'Italie Zanardi Landi à la chaîne Russia Today.

    L'Italie est prête à signer un accord avec la Russie sur la construction du gazoduc South Stream, qui reliera la Russie à l'Europe par le fond de la mer Noire, a annoncé mercredi à Moscou l'ambassadeur d'Italie Zanardi Landi à la chaîne Russia Today.

    "Quand toutes les décisions auront été prises, l'Italie signera un accord intergouvernemental ou un autre document. En tout cas, le problème sera réglé", a indiqué M.Landi.

    "L'Italie pourra promouvoir le projet au sein de la Commission européenne avec le concours de l'Allemagne et de la France. Ce projet devient donc plus réaliste. Nous voyons des perspectives, nous comprenons que ces discussions peuvent aboutir et que nous pourrons réaliser notre projet", a-t-il ajouté.

    Le gazoduc South Stream comprendra quatre conduites d'une capacité de 15,57 mds de m³ chacune. Il est appelé à réduire la dépendance des fournisseurs et des consommateurs vis-à-vis des pays transitaires, en l'occurrence l'Ukraine. Le coût estimatif du projet est évalué à 15,5 milliards d'euros dont 10 mds EUR pour le tronçon maritime et 5,5 mds pour le tronçon terrestre.

    Le groupe public russe Gazprom et l'italien Eni ont créé en 2008 la compagnie South Stream AG. Les actionnaires de South Stream Transport AG, opérateur du tronçon sous-marin du gazoduc, sont Gazprom (50%), Eni (20%), l'allemand Wintershall (25%) et le français EdF (15%).

    Selon un nouveau calendrier établi par Gazprom, les travaux de construction débuteront en décembre 2012 au lieu de 2013 comme initialement prévu. La mise en service de la première conduite est programmée pour décembre 2015. Le gazoduc fonctionnera à plein rendement (63 milliards de m³) d'ici 2018.

    L'itinéraire du futur gazoduc sera établi en novembre prochain. La Russie a déjà signé des accords intergouvernementaux avec la Bulgarie, la Serbie, la Hongrie, la Slovénie, la Croatie et l'Autriche sur la pose de la partie terrestre du pipeline.

    Dossier:
    Le gazoduc South Stream (382)

    Lire aussi:

    Le gazoduc Turkish Stream entre sur le territoire turc
    Turkish Stream: Gazprom entame la construction du gazoduc
    Turkish Stream: la Russie et la Hongrie signent
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik