Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Bouchehr: la centrale iranienne à sa puissance maximale après le 23 mai

    Economie
    URL courte
    Nucléaire iranien (2014) (1478)
    0 2 0 0

    La première centrale nucléaire iranienne située à Bouchehr (sud), qui tourne actuellement à 75% de sa capacité, atteindra sa capacité maximale de 1.000 MW après une période de préparation qui commencera le 23 mai, a annoncé le groupe russe Atomstroyexport, en charge des travaux.

    La première centrale nucléaire iranienne située à Bouchehr (sud), qui tourne actuellement à 75% de sa capacité, atteindra sa capacité maximale de 1.000 MW après une période de préparation qui commencera le 23 mai, a annoncé jeudi à Moscou le groupe russe Atomstroyexport, en charge des travaux.

    "A l'heure actuelle, sa capacité est réduite. La procédure d'augmentation de la capacité de la centrale de Bouchehr (de 75% à 100%) débutera le 23 mai 2012", a indiqué le groupe dans un communiqué.

    Début mai, le générateur de vapeur de la centrale a fonctionné à 90% de sa puissance maximale lors de tests, avant que sa capacité ne soit ensuite réduite, selon le document.

    Entamée en 1974 par le groupe allemand Kraftwerk Union A.G. (Siemens/KWU), la construction de la centrale de Bouchehr (sud de l'Iran) a été achevée par la société russe Atomstroyexport conformément à un contrat signé en janvier 1995. La centrale a été inaugurée en août 2010. Début octobre 2010, la Russie a livré du combustible nucléaire à Bouchehr. Le premier réacteur de la centrale de Bouchehr a été connecté au service électrique national en septembre 2011.

    Dossier:
    Nucléaire iranien (2014) (1478)

    Lire aussi:

    Les emplacements secrets de systèmes antiaériens S-300 en Iran dévoilés
    Et qu'arriverait-il si un avion s'écrasait sur une centrale nucléaire?
    Les gardes-côtes saoudiens ouvrent le feu contre des bateaux iraniens, un mort
    La construction de la centrale nucléaire stratégique russo-turque débutera en 2018
    Les experts turcs dénoncent la politique de «deux poids, deux mesures» de l’UE
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik