Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Pétrole: l'Inde lorgne sur les projets russes dans l'Arctique

    Economie
    URL courte
    0 5 0 0

    La société pétrolière indienne ONGC Videsh Ltd (OVL), une filiale du groupe public ONGC chargée des projets internationaux, souhaite acheter une part dans un des trois projets réalisés par le groupe public russe Rosneft en Arctique, a annoncé lundi le journal The Times of India.

    La société pétrolière indienne ONGC Videsh Ltd (OVL), une filiale du groupe public ONGC chargée des projets internationaux, souhaite acheter une part dans un des trois projets réalisés par le groupe public russe Rosneft en Arctique, a annoncé lundi le journal The Times of India.

    Selon le journal, OVL a envoyé une lettre à Rosneft lui demandant de lui vendre un paquet d'actions de l'une de trois coentreprises formées par Rosneft avec l'américain ExxonMobil, l'italien Eni et le norvégien Statoil. Conformément aux contrats signés par la société russe, les trois groupes étrangers détiennent 33% de leurs projets conjoints avec Rosneft et s'engagent à financer les frais de prospection géologique sur le plateau continental arctique.

    OVL souhaite acquérir 67% de Rosneft dans un projet ou, en cas de refus de Rosneft, entrer dans n'importe quel projet pétrolier où Rosneft recherche des partenaires, d'après des sources du journal.

    OVL n'a pas d'expérience de travaux sur le plateau continental et se déclare donc prête à prendre le contrôle de 8% et non de 33% offerts aux sociétés étrangères. Rosneft pourrait vendre les 25% restants à un autre partenaire.

    Pour le moment, Rosneft n'a pas réussi à trouver des partenaires russes ou étrangers pour l'exploitation de cinq champs pétroliers - Magadan-2 et Magadan-3 en mer d'Okhotsk, Ioujno-Tchernomorski en mer Noire, Ioujno-Rousski en mer de Petchora et Medynsko-Varandeïski en mer de Barents. Rosneft est prête à céder 33,3% de ces projets.

    Fin avril-début mai, Rosneft a signé plusieurs accords stratégiques sur l'exploitation des gisements du plateau continental avec ExxonMobil, Eni et Statoil.

    L'accord signé par Rosneft et ExxonMobil prévoit la création de deux coentreprises pour l'exploitation de gisements sur le plateau continental des mers de Kara (Arctique) et Noire. Rosneft pourra en outre acheter des parts dans trois projets réalisés par Exxon aux Etats-Unis - dans le golfe du Mexique et au Texas - ainsi qu'au Canada.

    L'accord Rosneft-Statoil prévoit que les deux sociétés coopéreront pour l'exploitation du champ Perseevski en mer de Barents et de trois champs en mer d'Okhotsk - Lisianski, Kachevarovski et Magadan-1. Statoil, qui détiendra 33,33% du projet, financera les travaux de prospection géologique et remboursera 33,3% des frais dépensés par Rosneft pour la licence d'exploitation des champs en question. Statoil investira 2,5 milliards de dollars dans la prospection géologique. Le montant total des investissements dans les deux projets se situera entre 65 et 100 milliards de dollars.

    L'accord de coopération stratégique signé par Rosneft et Eni prévoit l'exploitation conjointe des gisements de Val Chatski en mer Noire et de Fedynski et de Tsentralno-Barentsevski (Barents central) en mer de Barents, ainsi qu'un échange de technologies.

     

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik

    Grands titres