Ecoutez Radio Sputnik
    Les projets de transport russes pour l'APEC

    Les projets de transport russes pour l'APEC

    Photo : RIA Novosti
    Economie
    URL courte
    0 0 0

    La semaine du sommet de l'APEC a commencé à Vladivostok. Dans le cadre du sommet politique et d'affaires les dirigeants des économies de la région discuteront entre autres les questions liées aux transports et à la logistique. Selon les experts, la Russie peut devenir l'acteur-clé dans ce domaine ayant proposé des projets ambitieux et attirants pour les investissements.

    La région de l'Asie Pacifique est une région qui se développe le plus activement. Selon les experts, le trafic des marchandises des pays de la région augmentera considérablement au cours des années à venir.

    Diaporama : Une promenade à travers Vladivostok

    Les pays de la région réalisent déjà ensemble quelques projets ambitieux dans le cadre de l'Association des nations de l'Asie de Sud-Est (ASEAN). La Chine est l'acteur le plus actif qui développe activement la circulation ferroviaire à grande vitesse. L'objectif très important consiste à lier la région de l'Asie Pacifique avec l'Europe. Ici il existe quelques variantes, raconte l'expert du Centre de la région de l'Asie Pacifique Evgueni Kanaev.

    « Dans un avenir prévisible le développement de grands méga-projets de transport répondront aux intérêts de nos voisins. Le premier est la Route maritime du Nord, dont l'utilisation peut réduire le temps pour l'acheminement des frets venant de l'Europe en Asie Orientale. Le second est la construction du tunnel sous le détroit de Béring et de l'infrastructure nécessaire. Du point de vue technique c'est tout à fait réalisable, et du point de vue économique cela donnera du profit. Il existe également la possibilité d'unir le Transsibérien et le chemin de fer coréen ».

    La Route maritime du Nord c'est un nouveau projet. Aujourd'hui la plupart des cargaisons venant de l'Asie en Europe passe par les canaux de Suez et de Panama. Selon les spécialistes, la voie de Yokohama à Rotterdam via la Route maritime du Nord devient plus courte d'un tiers. Dans le contexte des projets de la Russie de développer l'Arctique et l'extraction des matières premières sur ce continent, le développement de la Route maritime du Nord devient un projet stratégique susceptible de transformer la répartition des forces au marché de l'acheminement des frets. Voici l'opinion du président du Centre de l'Asie de Sud-Est, d'Australie et de la région du Pacifique du Sud Dmitri Mossiakov.

    « Si le réchauffement global continue, la période pendant laquelle les navires pourront passer par la Route maritime du nord avec le soutien minimal des brise-glaces sera plus longue. Le projet est intéressant parce qu'il réduira considérablement la voie de l'Europe en Asie ».

    La Russie fait avancer sur l'arène mondiale l'idée de l'utilisation de la Route maritime du Nord. Elle sera également discutée au niveau des experts au cours du sommet de l'APEC. /L

    Lire aussi:

    Route maritime du nord: Moscou et Pékin veulent coopérer
    La Chine met le cap sur l'Arctique - avec la Russie
    Poutine définit la priorité nationale de la Russie pour le XXIe siècle
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik