Ecoutez Radio Sputnik
    La Russie a fixé de nouveaux objectifs pour le G20

    La Russie a fixé de nouveaux objectifs pour le G20

    Photo: RIA Novosti
    Economie
    URL courte
    0 0 0

    La Russie est le nouveau président du forum G20 depuis décembre 2012. La stimulation de la croissance économique et la création des emplois, telles seront les principales orientations de l'activité. C'était déclaré dans l'allocution de bienvenue par le président de Russie Vladimir Poutine.

    La croissance de l'économie qui est impossible sans investissements, deviendra le sujet central, indique Ksenia Judaeva, la sherpa russe du G20.

    « Ces dernières années, les investissements dans l'économie mondiale ont été ralentis pour plusieurs raisons. Il y a des problèmes sur les marchés financiers, et dans le secteur réel. C'est pourquoi nous mettons en relief ce sujet comme important pour la sortie définitive de la crise et le passage à la croissance à long terme ».

    Dans la recherche des sources des investissements nécessaires au développement économique, il s’agit, avant tout, des moyens des fonds de retraite et d'assurance. La deuxième tâche importante pour une prochaine année est de résoudre le problème de la dette nationale, dit le ministre des finances Anton Silouanov.

    « La situation avec les dettes dans certains pays est telle que les investisseurs sont inquiets. Comment ces pays réagiront-ils ? Vont-ils réduire la demande d'État, augmenter les impôts, prendre quelques autres mesures… Il faut une compréhension précise, comme avanceront les pays qui se sont trouvés dans une telle situation concernant la réduction de la dette. Parce que sans cela, la question avec les sources de la croissance économique sera incompréhensible ».

    La question sur la distribution des quotas financiers de la participation des pays dans le FMI est le troisième sujet clé. Maintenant, pour leur calcul, on prend en considération quatre paramètres : le PIB du pays, l'ouverture, la variabilité et les réserves. La Russie propose de changer cette formule et de distribuer les quotas exceptionnellement en fonction de la part du PIB national dans le PIB mondial. De plus, a souligné Anton Silouanov, il est nécessaire de trouver un compromis entre les pays.

    « Nous devrons nous immerger sérieusement dans les questions du perfectionnement de l'architecture financière. La question de la distribution des quotas, la question de la forme et du calcul des quotas de la participation au Fonds Monétaire International seront examinées justement pendant notre présidence l'année suivante. Ces questions devaient être résolues en 2012. Mais à cause de leur complexité – puisque différents groupes de pays réagissent différemment aux propositions sur le changement de la formule du calcul des quotas – il faut résoudre cette question dans le cadre de notre présidence ».

    La première rencontre se passera à Moscou les 15 et 16 février. Au total, quatre rencontres des ministres des finances et des chefs des Banques centrales des pays du G20 sont prévues. Pour les actions liées au forum, plus de 5 milliards de roubles (123 millions d'euros) lui seront octroyés. /L

    Lire aussi:

    Le FMI prévoit une reprise économique en Russie dès cette année
    Top-10 des pays qui attirent le plus d'investissements directs à l'étranger
    Poutine: la croissance des investissements dépasse celle du PIB
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik