Ecoutez Radio Sputnik
    L’économie russe poursuivra sa croissance à des rythmes réguliers

    L’économie russe poursuivra sa croissance à des rythmes réguliers

    Photo : RIA Novosti
    Economie
    URL courte
    0 0 0

    Des économistes de renom pronostiquent pour la Russie une croissance régulière. De l’avis des analystes occidentaux, le PIB du pays augmentera de 3-4% cette année, soit un taux supérieur à celui de beaucoup de pays européens. Les spécialistes notent que la Russie s’est prémunie contre les brusques oscillations des cours du pétrole en accumulant une réserve considérable d’or et de devises.

    En 2013 la Russie rejoindra les leaders pour les rythmes de croissance de son économie, sont persuadés des experts occidentaux. A titre de comparaison on peut dire que les Etats-Unis s’attendent à une croissance du PIB de 1 %, les Allemands seront également contents d’afficher un tel résultat, la France devra se contenter d’un chiffre plus modeste. Sur ce fond la Russie apparaît plus stable, dit Alexandre Razouvaïev, en charge du département analytique de la société « Alpari ».

    « Sur fond de crise dans la zone euro, sur fond d’incertitude sur les places financières du monde nous faisons en effet bonne figure. A cause principalement du prix important du pétrole. Le conflit en Syrie maintient les prix du pétrole à un niveau élevé, en conséquence nous avons un budget excédentaire surplus, et le rouble est stable ».

    Les spécialistes de l’Agence énergétique mondiale sont convaincus que les prix du pétrole vont quelque peu baisser cette année, tandis que la demande accusera une hausse modérée. Et vu que le budget fédéral de la Russie pour cette année a été établi en prévision des prix modérés du pétrole, son déficit pourrait être revu à la baisse, bien qu’il soit déjà peu important.

    Le déficit du budget 2013 a été établi au niveau de 1,5 %. Dans de nombreux pays européens cet indice est plusieurs fois supérieur. L’année dernière la Russie a réussi à mettre de côté quelque 500 milliards de dollars de réserve.

    Selon les experts, la politique de diversification de l’économie choisie par la Russie va prochainement porter ses fruits. En 2012 les autorités russes ont su maîtriser l’inflation, en maintenant son taux à 6,6 %. Cette année les fonctionnaires russes sont décidés à faire encore mieux et prévoient aussi d’assurer l’afflux des capitaux dans le pays. T

    Lire aussi:

    La Banque mondiale optimiste sur la croissance de l’économie russe
    Où va le marché du pétrole?
    «Bonne nouvelle pour Poutine: la Russie va mieux que prévu»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik