Economie

Nord Stream: une nouvelle société pour développer le projet

Economie
URL courte
Gazoduc Nord Stream (130)
0 10
S'abonner

La troisième et la quatrième conduites du gazoduc transbaltique Nord Stream ne seront pas construites par Nord Stream AG, opérateur des deux premières canalisations, mais par une autre société, a annoncé mardi Alexeï Miller, PDG du géant gazier russe Gazprom.

La troisième et la quatrième conduites du gazoduc transbaltique Nord Stream ne seront pas construites par Nord Stream AG, opérateur des deux premières canalisations, mais par une autre société, a annoncé mardi Alexeï Miller, PDG du géant gazier russe Gazprom.

"Les actionnaires de Nord Stream AG ont décidé que la construction de la troisième et de la quatrième conduites serait confiée à un autre entreprise, même si Nord Stream AG a financé les études de faisabilité préalables", a déclaré M. Miller aux journalistes.

Le gazoduc Nord Stream sert à acheminer du gaz russe vers l'Europe par le fond de la mer Baltique. Son tronçon sous-marin long de 1.220 km relie la ville russe de Vyborg à la ville allemande de Greifswald. Pour réaliser le projet, la société Nord Stream AG a été fondée. Son capital est détenu par le russe Gazprom (51%), les allemands Wintershall Holding et E.ON (15,5% chacun), le français GDF Suez et le néerlandais Gasunie (9% chacun).

Selon le PDG de Gazprom, les perspectives d'élargissement du gazoduc sont actuellement examinées aussi bien entre les actionnaires de la société qu'avec les entreprises qui n'ont pas participé à la construction des deux premières conduites.

"Je tiens à citer l'une de ces entreprises. Il s'agit de BP. Cette compagnie porte un vif intérêt à la mise en place d'un pipeline en direction de la Grande-Bretagne", a indiqué M. Miller.

Il a dans le même temps souligné que le budget de Nord Stream AG ne servirait pas à financer les développements du gazoduc transbaltique.

Dossier:
Gazoduc Nord Stream (130)

Lire aussi:

Ce qu’il en coûte de voler des montres au roi du Maroc
Les talibans annoncent un nouveau crash, cette fois d'un hélicoptère, dans le sud-est de l'Afghanistan
En continu: un avion s'écrase en Afghanistan, le Pentagone annonce le crash de son E-11A - vidéo
«Ce qui s’est passé en Algérie est pire que la Shoah»: un historien algérien réagit aux déclarations de Macron
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik