Ecoutez Radio Sputnik
    Budget de l’UE 2014-2020 : une cure d’austérité en perspective

    Budget de l’UE 2014-2020 : une cure d’austérité en perspective

    © Collage : La Voix de la Russie
    Economie
    URL courte
    0 2 0 0

    Le sommet européen qui s’ouvre le 7 février à Bruxelles examinera le budget de l’UE 2014-2020. Les perspectives de consensus sont floues vu les divergences entre les leaders européens. De plus, les représentants des 46 000 fonctionnaires des structures dirigeantes de l’UE ont décidé de faire entendre leur voix en se mettant en grève pour protester contre la menace de réduction de leurs salaires.

    Les nombreux commentaires des agences d’information sur cette grève ont occulté le principal, notamment la position des leaders européens sur le document financier déterminant pour les 7 années à venir. Selon la Commission Européenne, les dépenses administratives prévues dans le budget ne sont pas très élevées et n’excèdent guère 6%. Pourtant, les politiques des pays de l’UE, pour ne rien dire des représentants de l’opinion publique, attirent l’attention sur l’aspect moral et politique du problème.

    La polémique est vive autour du budget. Ses principaux contributeurs et notamment les « locomotives » de l’Europe, préconisent la réduction des dépenses à hauteur de mille milliards d’euros proposée par la Commission Européenne. En même temps, Paris a l’intention de défendre les subventions agricoles, alors que Londres n’entend pas du tout renoncer aux avantages que lui procure le fait de ne pas recourir à ces subsides. La position de l’Allemagne reste la même : les fonds doivent être affectés à des fins précises pour faire du budget un réel programme de croissance. Nikolaï Kavechnikov, chef du département d’intégration de l’Institut de l’Europe, estime que la polémique sur le budget européen n’a rien de dramatique :

    « Les contradictions au sujet du budget 2014-2020 ans sont vives. Cela témoigne certainement de la montée des frictions au sein de l’UE, mais il n’y a là rien d’extraordinaire, cela fait partie de la routine. Je pense par conséquent qu’on finira par trouver des compromis qui manqueront par définition d’efficacité. Il s’agit cependant d’un processus long et il faut éviter de dramatiser la situation autour du budget ».

    C’est aussi le point de vue du docteur Peter Becker, vice-directeur du groupe de recherche de la Fondation allemande pour la science et la politique :

    En ce qui concerne le montant des salaires des fonctionnaires, les experts russes et allemands estiment qu’il s’agit là d’une pomme de discorde plutôt symbolique. T

    Lire aussi:

    Le chef du Pentagone «choqué» par le manque de préparation au combat de l’armée US
    Le Pentagone est «choqué» par l'état opérationnel de l'armée américaine
    Quand Emmanuel Macron butte sur la Défense
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik