Ecoutez Radio Sputnik
    L’Europe face à l’émigration économique

    L’Europe face à l’émigration économique

    Photo : RIA Novosti
    Economie
    URL courte
    0 18611

    L’Europe traverse une période difficile, quand les tentatives de surmonter la crise économique échouent les unes après les autres et le chômage monte en flèche même dans les pays les plus stables. L’incertitude du lendemain fait que de nombreux Européens quittent l’Union Européenne.

    Plusieurs millions de personnes ont ainsi quitté l’UE depuis le début de la crise économique et ceux qui restent encore dans leurs pays d’origine commencent à apprendre des langues étrangères et à se ménager une voie de retraite. Les sociologues européens parlent même de l’apparition d’un nouveau type d’Européen qui ne s’accroche plus à ses valeurs traditionnelles et s’ouvre de plus en plus à la culture des pays extérieurs à l’Europe. C’est sans doute lui qui engage l’avenir, estime le professeur de géographie démographique de l’université de Santiago-de-Compostella Carlos Ferras :

    « La mobilité de la jeunesse n’est plus la même qu’il y a 50 ans. Grâce aux vols discount et à Internet, nous avons affaire à des émigrés bien différents. On peut même supposer en tout état de cause qu’ au fur-et-à-mesure de l’accroissement de la mobilité au niveau international, ils ne seront plus attachés aux États nationaux. Ils vont et viennent dès maintenant au gré des emplois disponibles et de leurs études ».

    Les Européens sont de plus en plus nombreux à opter pour les pays émergents comme les BRICS. Ces vagues de migration vont saigner l’Europe qui perd ses cadres qualifiés et sa main-d’oeuvre, - estime le démographe italien Michele Polucci. Les marchés émergents commencent en revanche à fonctionner d’autant plus rapidement et efficacement :

    « De nombreux émigrés sont diplômés et ont fait de longues études universitaires. Mais on trouve aussi une proportion considérable de personnes moins qualifiées. Elles partent à l’étranger comme touristes mais vont en réalité travailler dans les secteurs les plus divers y compris l’agriculture ».

    Lorsque qu’ils font leur choix du pays de destination, certains Européens cherchent un environnement linguistique et culturel favorable mais ce sont les critères économiques qui restent déterminants pour la plupart des émigrés. La Russie devient par conséquent un pays très attrayant en raison surtout de son bas niveau d'impôt sur le revenu. /L

    Lire aussi:

    Les scientifiques-migrants font les découvertes les plus importantes
    Macron a-t-il eu raison de dénoncer la démographie africaine?
    L’Union européenne doit relancer le dialogue avec la Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik