Ecoutez Radio Sputnik
    Sujet d‘actualité : les combats pour l‘euro entre les scientifiques

    Sujet d‘actualité : les combats pour l‘euro entre les scientifiques

    © Collage : La Voix de la Russie
    Economie
    URL courte
    0 1 0 0

    Nous sommes en proie à une mégacrise, a déclaré dans une interview à la compagnie allemande de télévision ARD le président de l‘Institut d‘études économique de Munich (Ifo) Hans-Werner Sinn. Néanmoins, il s‘est opposé résolument au plan d‘achat des titres des pays problématiques de l‘eurozone annoncé précédemment par le chef de la Banque centrale européenne Mario Draghi et à plusieurs de ses collègues. L‘interview recueillie auprès du chercheur reflète les débats acharnés sur la place d‘armes scientifique: en premier lieu en Allemagne.

    Les discussions autour du comportement de la Banque centrale européenne se sont déroulées jusqu’à présent essentiellement au niveau des politiciens des pays de l’UE et des eurocrates. Cependant, les scientifiques sont de plus en plus souvent à l’avant-garde de la lutte entre les deux camps. Le message ouvert en faveur des actes de la Banque centrale européenne rendu public ces derniers jours le confirme.

    Le vice-directeur du groupe d’études de l’intégration européenne de la Fondation allemande Sciences et Politique Peter Bekker révèle les objectifs concrets de la discussion :

    Une question s’impose : est-ce vrai que la Banque centrale européenne abuse de son mandat ou bien je ne partage pas cette opinion et que l’euro s’écroule, a dit Dr Bekker à notre correspondant. C’est la question relative aux objectifs de la science. Les débats se termineront lorsque la Cour constitutionnelle aura prononcé son verdict. Or, le conflit subsiste.

    Le professeur Sinn et ses collègues économistes partagent la position officielle. La politique d’austérité raisonnable poursuivie par le gouvernement d’Angela Merkel est largement connue. Le chef du Centre d’études germaniques de l’Institut d’Europe, Valdislav Belov, estime peu probable que la démarche des scientifiques puisse contraindre le gouvernement allemand à changer d’attitude :

    La communauté des experts occupe les positions d’A à Z. Il existe plusieurs économistes et experts qui exigent la sortie de l’Allemagne de l’eurozone et il y a des experts qui soutiennent le gouvernement. Or, quelle que soit la position de la communauté des experts, c’est l’attitude de l’Exécutif qui compte. Je n’estime pas possible que l’Allemagne change radicalement d’attitude.

    Qui sortira vainqueur des combats sur la place d’arme scientifique ? Est-ce vraiment tellement important pour l’évolution de la situation ?

    Lire aussi:

    Or allemand: pourquoi Berlin doit-il faire rapidement revenir ses réserves au pays
    «Si on n’a pas de souveraineté sur sa monnaie, on n’a de souveraineté sur rien»
    Emmanuel Macron à Berlin: vers une réforme des traités européens?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik