Ecoutez Radio Sputnik
    Le G20 à Saint-Pétersbourg se concentrera sur l’économie

    Le G20 à Saint-Pétersbourg se concentrera sur l’économie

    Photo : RIA Novosti
    Economie
    URL courte
    0 01

    Un sommet du Groupe des vingt sera organisé les 5 et 6 septembre à Saint-Pétersbourg. Le G20 est une organisation regroupant les pays de différentes régions du monde, ainsi que d’organisations financières internationales intéressées dans une décision collective des plus importants problèmes économiques et financiers du monde. Les pays membres du G20 sont l’Afrique du Sud, l’Allemagne, l’Arabie saoudite, l’Argentine, l’Australie, le Brésil, le Canada, la Chine, la Corée du Sud, les États-Unis, la France, l’Inde, l’Indonésie, l’Italie, le Japon, le Mexique, le Royaume-Uni, la Russie, la Turquie, et l’Union européenne. Le but de la présidence russe consiste à concentrer les efforts des plus grandes économies mondiales sur l’élaboration des mesures visant les problèmes économiques et financiers clés, dont la croissance économique de tous les pays du monde dépend. L’objectif prioritaire du G20 porte sur la création des conditions pour résoudre ces problèmes. C’est ce qu’a expliqué Evguéni Iasine, ex-ministre russe de l’Économie, à La Voix de la Russie.

    La Voix de la Russie : Y a-t-il donc des problèmes politiques qui pourraient détourner l’attention des leaders mondiaux de l’ordre du jour économique du sommet ?

    Evguéni Iasine : Le G20 sera consacré principalement aux questions économiques. La politique sera abordée seulement dans le cas où elle intéresserait un nombre suffisant de participants, pour qu’elle aille au-delà des simples relations bilatérales. Faire partie du G20 est prestigieux et cela pousse les pays à passer outre les questions personnelles qui concernent un ou deux membres seulement.

    LVdlR : Le problème de la croissance économique est, d’après la Russie, celui qui intéresse tous les membres du G20. À votre avis, est-ce vraiment un sujet clé à l’heure actuelle ?

    E.I. : J’estime que le sujet proposé est tout à fait pertinent, car nous sommes tous en train de vivre une crise économique. Cette situation est particulière dans le sens où les facteurs se trouvant à l’origine de la crise sont communs. Par contre, les mesures que les pays doivent prendre pour sortir de la crise et avoir quelques avantages pour assurer une croissance économique sont, elles, individuelles. Et ceci, c’est très important. Cette question sera, sans aucun doute, placée au centre des discussions lors du sommet, d’autant plus que la Russie l’a proposé en tant qu’organisateur. Cependant, d’un autre côté, chaque membre va évoquer les problèmes qui le concernent, donc il sera difficile de proposer un sujet commun. »

    LVdlR : Permettez-nous encore une question : le problème de la compétence des citoyens dans le domaine des finances. Il a été discuté lors du sommet du B20, qui a eu lieu dans le cadre de la préparation au sommet actuel, et du G20 Civil. Est-ce un sujet important pour les autres pays du monde ? Intéressera-t-elle la communauté internationale ?

    E.I. : Il est probable que tous les membres ne porteront pas le même intérêt à ce sujet, mais je pense que ceci peut quand même être intéressant pour tout le monde. À l’exception de la Russie, d’autres pays en développement seront présents au sommet, pour qui ce problème revêt d’une importance particulière. Et je pense qu’ils participeront. De plus, les pays développés, eux aussi, ne seront probablement pas contre une discussion des problèmes liés à la compétence des citoyens dans le domaine des finances, car leurs citoyens à eux pourraient non seulement apporter une contribution dans le développement de la compétence économique et financière de sa population, mais aussi prendre part aux divers programmes dans d’autres pays. J’estime donc que c’est une bonne question à soulever lors du G20.

    Lire aussi:

    Compter jusqu'à 20: les défis du sommet du G20 à Hambourg
    Le Kremlin est satisfait du bilan du G20 à Hambourg
    L’heure des comptes a sonné entre Poutine et Trump: les médias mainstream à l’aube du G20
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik