Ecoutez Radio Sputnik
    Sommet de l’APEC : stimuler le dialogue entre le business et le pouvoir

    Sommet de l’APEC : stimuler le dialogue entre le business et le pouvoir

    Photo : EPA
    Economie
    URL courte
    0 2 0 0

    Le Conseil consultatif d’affaires entame ses travaux dans le cadre du sommet du Forum de Coopération économique d'Asie-Pacifique (APEC) à Bali, en Indonésie. Il s’agit de l’un des organes de travail clés, qui aident l’organisation à coopérer avec les milieux d’affaires. Leurs recommandations aux leaders des pays membres de l’APEC sont déjà élaborées.

    Les chefs d'entreprises de 21 pays ont l’intention d’attirer l’attention des politiques sur des aspects tels que la régulation administrative du business, l’amélioration des chaînes logistiques entre les Etats, le financement, y compris par le capital à risques et les institutions financières non bancaires. Il ne fait aucun doute que les participants au « grand » sommet, qui tiendront leurs rencontres plus tard, entendront les souhaits de la communauté des affaires, est persuadé le secrétaire du Centre sino-russe de coopération économique et commerciale, Sergueï Sanakoïev.

    « La participation du business à de telles manifestations apporte aux leaders des pays et aux organisateurs la composante qui leur est indispensable. Avant tout parce que les buts de l’organisation se trouvent dans la sphère économique. Les formes de coopération qui fonctionnent dans le cadre de l’APEC – le Conseil consultatif, le forum d’affaires engageant nombre de dirigeants de pays – peuvent aider à prendre les bonnes décisions. »

    Cette année le sommet de l’APEC met l’accent sur l’essor de l’interaction régionale. On s’attend à ce que les leaders des pays membres discutent des perspectives d’une intégration plus étroite et de la levée des restrictions dans le commerce. La Russie a davantage intérêt à promouvoir la coopération dans les investissements et à coopérer plus à fond avec les pays de l’APEC.

    A part la partie officielle, où l’on évoquera les objectifs globaux comme la mise en place d’ici 2020 dans la région d’un système de libre échange et d’investissements, le sommet permet aux participants de discuter des problèmes d’actualité dans l’économie mondiale. D’autant qu’il y a des choses à examiner au plus haut niveau, note Alexandre Goussev, de l’Institut de l’économie mondial et des relations internationales auprès de l’Académie russe des sciences.

    « Je pense qu’on va discuter en premier lieu des questions de la réduction des déséquilibres et du renforcement des systèmes financiers étatiques, ainsi que des moyens de diminuer les brusques fluctuations des prix et de la levée des barrières commerciales. Les chefs d’Etat évoqueront aussi la formation de nouvelles monnaies de réserve régionales. »

    Jeudi les réunions de l’APEC se poursuivront avec le forum d’affaires. L’événement clé sera la rencontre des leaders des pays, prévue au début de la semaine prochaine. Les principales ententes et une sorte de plan d’activités seront fixées dans la déclaration finale des chefs d’Etat et de gouvernements. T


    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik