Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    La Russie pas intéressée par la production de gaz de schiste (ministre)

    Economie
    URL courte
    0 0 0

    La Russie ne compte pas se lancer dans la production industrielle de gaz de schiste, a déclaré le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak intervenant mercredi lors du XXIIe Congrès mondial de l'énergie qui se tient à Daegu, en Corée du Sud.

    La Russie ne compte pas se lancer dans la production industrielle de gaz de schiste, a déclaré le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak intervenant mercredi lors du XXIIe Congrès mondial de l'énergie qui se tient à Daegu, en Corée du Sud.

    "Nous avons beaucoup de gaz naturel, il n'y a pas de raison de se lancer dans la production industrielle de gaz de schiste", a déclaré M. Novak.

    Le PDG du groupe russe Rosneft a déclaré le 6 octobre qu'il ne croyait pas à une menace réelle liée à la montée en puissance de l'extraction du gaz de schiste aux Etats-Unis en raison de son coût élevé, qui rend impossible son exportation.

    De nombreux experts prévoient un développement important du marché des gaz alternatifs (gaz de schiste, fracturation en grande profondeur, gaz de couche). Selon la compagnie Transparency Market Research, le marché du gaz alternatif pourrait atteindre 126,93 milliards de dollars en 2019 contre 93,95 milliards en 2012. La part de la production de gaz alternatif devrait augmenter de 5,8% par an jusqu'en 2019, pour atteindre 966 milliards de mètres cube, contre 664 milliards de mètres cube en 2012.

    Au 1er janvier 2012, les réserves de gaz russes s'élevaient à 48.800 milliards de mètres cubes dans la catégorie АВС1 et 19.600 milliards dans la catégorie C2.

    Lire aussi:

    Gaz russe: quels avantages pour l’Europe?
    Nouveau record d'exportations en Europe pour Gazprom
    Les perspectives pétrogazières des USA sont gonflées au détriment de la Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik