Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Gaz: la Russie autorise le chinois CNPC à racheter 20% de Yamal LNG

    Economie
    URL courte
    0 10

    La Commission gouvernementale russe pour le contrôle des investissements étrangers a autorisé la China National Petroleum Corporation (CNPC) à racheter 20% du projet Yamal LNG, a annoncé mardi le président du Service fédéral antimonopole de Russie (FAS) Igor Artemiev.

    La Commission gouvernementale russe pour le contrôle des investissements étrangers a autorisé la China National Petroleum Corporation (CNPC) à racheter 20% du projet Yamal LNG, a annoncé mardi le président du Service fédéral antimonopole de Russie (FAS) Igor Artemiev.

    "La transaction a été approuvée", a déclaré M. Artemiev aux journalistes à l'issue d'une réunion de la Commission gouvernementale.

    Le projet Yamal LNG prévoit la construction d'une usine de liquéfaction de gaz naturel d'une capacité de 16,5 millions de tonnes de GNL qui sera alimentée par le gisement de Yuzhny Tambei. Les opérateurs du projet envisagent en outre de mettre en place d'ici 2016 un terminal maritime de GNL à Sabetta (Iamal) et une flottille de méthaniers de classe arctique.

    Le capital du projet est détenu par le plus grand producteur privé de gaz russe Novatek (80%) et par le groupe français Total (20%). La CNPC envisage de s'associer au projet en rachetant 20% des actions de Novatek.  

    Les deux entreprises envisagent de boucler la transaction d'ici le 1er décembre prochain.

    Lire aussi:

    Un militaire de Sentinelle ouvre le feu contre un homme armé d’un couteau près d'un hôpital militaire à Lyon
    En défiant les USA, un pays membre de l’UE lance un réseau 5G avec l’aide de Huawei
    Sur une vidéo devenue virale, des forces de l'ordre gazent les clients d'un café lors de l’acte 31
    Tags:
    gaz naturel liquéfié (GNL), gaz, Yamal LNG, Service fédéral antimonopole de Russie, CNPC, Chine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik