Ecoutez Radio Sputnik
    En 2013, la Russie a sauvé Chypre à 2 reprises

    En 2013, la Russie a sauvé Chypre à 2 reprises

    © Collage: La Voix de la Russie
    Economie
    URL courte
    0 10

    « Nos relations avec la Russie sont pour nous d’une importance stratégique », a déclaré George Kasoulides, ambassadeur de la République de Chypre, à l’ouverture d’une conférence de presse à Moscou.

    Il a assuré que son gouvernement faisait tout son possible pour rétablir la confiance ébranlée des entrepreneurs russes. Cette politique a porté ses fruits : ces derniers mois, des investissements d’un montant total de 400 millions d’euros ont été effectués par des Russes avec l’achat de parts d’une banque chypriote et l’acquisition d’un grand complexe hôtelier. L’ambassadeur a noté avec fierté que son pays était en train de sortir de la crise. L’économie de l’île fonctionne avec les finances russes selon le principe des vases communicants. Comment a été perçu à Chypre la « dé-offshorisation » de l’économie russe à laquelle a appelé le président Poutine dans son discours annuel au Conseil de la Fédération ? Chypre était en effet sur la « liste noire » des paradis fiscaux du ministère des Finances russe. L’ambassadeur George Kasoulides a répondu ainsi à la question de La Voix de la Russie :

    « Je suis content que vous posiez cette question. Il y a eu beaucoup de désinformation sur ce point. Depuis janvier 2013, Chypre a été retirée de cette « liste noire » du ministère des Finances, et n’a aucun désir d’y retourner. Des représentants officiels russes m’ont assuré que la Russie était satisfaite des progrès faits par la coopération de nos services sur ces questions. »

    L’ambassadeur de Chypre a assuré que son gouvernement n’avait pas l’intention d’augmenter la pression fiscale. Et que les efforts faits par le président Poutine pour le bien-être de son pays étaient appréciés. A Chypre, l’on suivra les actions qui seront menées en résultat des nouvelles décisions adoptées en Russie, tout en restant persuadé que celles-ci seront bénéfiques au monde des affaires.

    Une rafale de questions a été adressée à l’ambassadeur chypriote sur le thème, délicat pour les Russes, du tourisme. George Kasoulides a fait sensation en déclarant que, cette année, ce n’est personne d’autre (pas même la Troïka des prêteurs internationaux !) que les touristes russes qui ont littéralement sauvé l’économie de l’île. Malgré tous les récits terribles sur la crise, ils ont choisi Chypre pour leur vacances. Au vu des résultats de l’année, on peut dire que le nombre de touristes en provenance de Russie a augmenté de 25% avec 600 000 visiteurs, et pour l’année prochaine, on attend non moins de 800 000 personnes. Bien sûr l’accord « Ciel ouvert » passé entre la Russie et Chypre n’est pas innocent à cela. Mais ce n’est pas tout… Comme l’a répondu l’ambassadeur à une question de La Voix de la Russie, il y a également le rôle joué par les diplomates russes dans la résolution de la crise syrienne. « Nous sommes plus que personne reconnaissants envers la Russie. Si l’on en était arrivé à une intervention militaire et que la guerre avait éclaté, alors tout le tourisme à Chypre se serait effondré, et le pays se serait retrouvé dans une situation économique difficile.» Aujourd’hui, les Chypriotes participent à la destruction des armes chimiques syriennes. Comme l’a indiqué l’ambassadeur, des navires danois et suédois sont arrivés sur l’île sur lesquels seront ensuite chargées les armes pour l’étape de destruction suivante.

    Chypre entrera-t-elle dans l’espace Schengen ? L’île pour les deux années à venir ne semble pas se hâter dans cette direction. Et quand cette entrée se fera, il est à espérer qu’entre la Russie et l’Union européenne, la levée des visas sera déjà entrée en vigueur. Pour relancer son économie, Chypre parie sur le tourisme. L’île envisage de proposer des séjours santé, des pèlerinages, voire même d’ouvrir un casino et de développer des sports d’hiver. « Le président chypriote se rendra-t-il aux Jeux de Sotchi ? », ont demandé les journalistes. « Il sera là sans faute », a répondu l’ambassadeur. Même si, on le comprend, les sports d’hiver ne sont pas une spécialité des Chypriotes, et qu’il n’y aura que deux athlètes de l’île à Sotchi.

    Lire aussi:

    Les points brûlants de la rencontre de Poutine avec son homologue chypriote
    Méditerranée orientale: Ankara bloquera le forage au risque d’irriter l’UE et les USA?
    La Turquie envoie deux frégates et un sous-marin vers les côtes de Chypre
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik