Ecoutez Radio Sputnik
    Investissements directs étrangers : la Russie parmi les leaders

    Investissements directs étrangers : la Russie parmi les leaders

    Photo : RIA Novosti
    Economie
    URL courte
    0 0 0

    La Russie a marqué une percée en 2013 en matière d’investissements directs étrangers (IDE) en passant de la 9e position en 2012 à la 3e en 2013, ont conclu les experts de la Conférence de l'ONU sur le Commerce et le Développement (CNUCED).

    La dynamique affichée par la Russie en 2013 est impressionnante. La croissance des IDE a dépassé 80 % et leur totalité se chiffrait à 94 milliards de dollars. Les experts de l’ONU reconnaissent que « Ce résultat est principalement dû à l'acquisition par le groupe BP d'une participation de 18,5% dans Rosneft, dans le cadre de la transaction d'achat de TNK-BP par le russe Rosneft ». L’économiste en chef de la banque HSBC pour la Russie et la CEI, Alexandre Morozov, évalue la transaction à 15 milliards de dollars et pronostique une hausse des IDE à l’avenir.

    « Même sans prendre en compte cette transaction nous obtiendrons un chiffre considérable. On doit s’attendre à une hausse importante des d’investissements directs étrangers. »

    L’Etat fait également beaucoup pour attirer des investisseurs étrangers. Cela s’est déjà traduit par l’amélioration des positions de la Russie dans la récente notation de la Banque Mondiale, où le pays a remonté de 19 crans, ainsi que sur la liste de l’agence Bloomberg qui l’a hissé de 13 lignes et rangé dans les TOP-50 pour la qualité du climat d’affaires. Le ministre du Développement économique Alexeï Oulioukaïev estime que cette année ces facteurs se ressentiront sur la dynamique des investissements étrangers.

    « Ce sont des lois, une législation sur le partenariat public-privé, les moyens pour surmonter l’insuffisance de l’infrastructure, l’étude de gros projets d’infrastructure, le soutien des petites et moyennes entreprises et des exportations de marchandises autres que des matières premières par le truchement des assurances et des garanties. Je pense que tout cela permettra d’encourager d’ici une ou deux années la croissance des capitaux placés. »

    L’apparition de nouvelles institutions en vue d’attirer des IDE promet de devenir un autre facteur positif. Actuellement on crée en Russie une agence qui aidera les milieux d’affaires étrangers à prendre des décisions. La pratique mondiale montre que de telles institutions sont capables d’attirer des sommes importantes dans des délais relativement brefs, et les fonds publics dépensés pour ce genre d’agences rentabilisent largement l’argent investi.

    Les Etats-Unis et la Chine restent les deux premiers pays d’accueil des IDE avec respectivement 159 et 127 milliards de dollars en 2013. T

    Lire aussi:

    Deux Eurofighter de l'armée allemande entrent en collision, un pilote tué (vidéos)
    «Je m’en fous des Européens», lance Trump
    Une femme frappée par une bande en plein Paris durant la Fête de la musique (vidéo)
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik