Ecoutez Radio Sputnik
    Gazprom, géant parmi les géants

    Gazprom, géant parmi les géants

    © Collage : La Voix de la Russie
    Economie
    URL courte
    0 10

    En 2013, le consortium russe Gazprom est devenu la plus importante compagnie publique du monde avec un bénéfice brut (sauf intérêts, impôts et amortissements) accru de 22 % pour ses activités principales.

    L’indicateur s’est chiffré à plus de 56 milliards de dollars (2 trillions de roubles). Les concurrents les plus proches – Petrochina chinoise et ExxonMobil et Apple américaines - sont loin derrière. En 2012, le holding russe n’était qu’en troisième position.

    Les bons indicateurs financiers de Gazprom s’expliquent par une conjoncture favorable l’an dernier, remarquent les analystes. Sur son principal marché d’écoulement – englobant toute l’Europe – le holding gazier a vendu des quantités record de gaz naturel cette dernière décennie. Comme le note Alexei Gromov, en charge de la direction énergétique à l’Institut russe de l’énergie et des finances, en dépit d’une demande accrue, Gazprom a su approvisionner entièrement et sans à-coups ses clients en hydrocarbure russe.

    « Côté occidental, la Russie a pu en fait assurer la réalisation complète des contrats gaziers durables. Et les quantités contractées avec les pays d’Europe représentent quelque chose comme 180 milliards de mètres cubes. La Russie doit probablement s’attendre à une stabilisation de la consommation d’hydrocarbures par ses clients en Europe. »

    Gazprom a des chances de garder ses positions de leader en termes de profit, estiment les experts. D’abord, Gazprom possède une base de ressources assez importante. Ensuite, le facteur prix joue lui aussi un rôle considérable. La tendance de ces derniers mois est au maintien du prix du gaz à un niveau acceptable. En parlant de la stratégie du holding russe, il convient de mentionner la direction orientale, prometteuse, remarque Maxime Chéïne, stratège en chef du groupe financier BKS.

    « Il existe une voie prometteuse à l’Est. On s’attend à la signature par Gazprom d’un contrat avec des partenaires de Chine, ce qui peut renforcer substantiellement la situation financière du géant gazier et lui permettra de garder sa position de leader dans le monde au regard des indicateurs financiers. Je rappelle d’ailleurs que Gazprom a déjà été la première des compagnies publiques du monde en termes de bénéfice net, et c’était tout récemment, en 2011. »

    De l’avis des analystes, Gazprom saura très probablement conserver la quantité de ses livraisons de l’année dernière. Car la diversification des livraisons pour l’Europe reste un plan pour l’avenir. Et si l’on parle des jours, des mois, voire des années qui viennent, alors il est peu probable que la part du holding gazier en Europe puisse diminuer. Gazprom était et reste le fournisseur de gaz naturel le plus sûr du Vieux Monde. N

    Lire aussi:

    Le russe Gazprom exporte une quantité de gaz record grâce à une «Bête de l’Est»
    Gaz russe pour l'Europe: un nouveau record battu en 2017
    Une nouvelle technologie de liquéfaction de gaz prochainement créée en Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik